DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pirates informatiques : le Kremlin dénonce la "russophobie rampante" des Etats-Unis

euronews_icons_loading
Pirates informatiques : le Kremlin dénonce la "russophobie rampante" des Etats-Unis
Tous droits réservés  AP Photo/Michel Spingler, File
Taille du texte Aa Aa

Le Kremlin dénonce la "russophobie" des Etats-Unis après l'annonce par la justice américaine de l'inculpation de six agents russes pour des cyberattaques mondiales, comme les Jeux olympiques de 2018 en Corée du sud et le piratage du parti d'Emmanuel Macron avant les présidentielles françaises de 2017.

Cela ressemble à des relents réguliers de russophobie rampante

"Cela ressemble à des relents réguliers de russophobie rampante, regrette Dmitri Peskov porte-parole du Kremlin, ce qui n'a bien sûr rien à voir avec la réalité. Les services spéciaux russes n'ont jamais entrepris d'attaques de piratage, en particulier contre les Jeux olympiques."

Les accusés, six pirates informatiques, âgés de 27 à 35 ans, sont recherchés par la justice américaine.

"Aucun pays n'a armé ses capacités cybernétiques de manière aussi malveillante et irresponsable que la Russie, causant des dommages collatéraux sans précédent, tout ça par dépit et pour poursuivre des petits avantages tactiques", a déploré John Demers, assistant du procureur général pour la division de la sécurité nationale.

Selon le ministère américain de la sécurité intérieure, Russie, Chine et Iran sont les principales menaces pour les États-Unis. Les Etats-Unis accusent Moscou d'occuper l'une des premières places dans le monde en termes d'arsenal cybernétique