DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Premiers mouvements de reconfinement dans l'Union européenne

euronews_icons_loading
Premiers mouvements de reconfinement dans l'Union européenne
Tous droits réservés  Luca Bruno/AP
Taille du texte Aa Aa

Jour après jour les chiffres épidémiologiques sont toujours plus alarmants en Europe. La seconde vague de coronavirus frappe l’UE et semble atteindre de nouveaux pics.

L’Irlande et la République tchèque ont opté pour un nouveau confinement. Les rues de Dublin et de Prague sont devenues silencieuses à cause de la fermeture des magasins, des bars et des restaurants. Pour le moment les autres pays membres préfèrent introduire de nouvelles restrictions avant d’envisager un arrêt complet de l’activité.

Interrogations environnementales

L’aggravation de la situation sanitaire pourrait faire une victime politique : l’engagement de l’UE en faveur du climat. Pendant la Semaine verte européenne, les responsables politiques ont voulu rassurer les défenseurs de l’environnement, l’effort climatique demeure prioritaire.

"Avec cette pandémie lorsque l'on parle de relance nous soulignons que l'argent dépensé pour la reprise ne doit pas aller à l'encontre de nos objectifs climatiques", insiste le vice-président de la Commission européenne en charge du Pacte vert, Frans Timmermans. Le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE), Philip Lane, estime d’ailleurs que cette "récession créé finalement de l'espace pour accélérer ce qui aurait dû se passer de toute façon avec le pacte vert, la numérisation et d'autres projets".

Mais cette tonalité assertive ne convainc pas tous les militants en particulier au sein de la jeunesse qui s’est mobilisée toutes les semaines. Figure de proue de ce mouvement en Belgique, Anuna de Wever, juge que les politiques européennes pour le climat "ne sont en rien révolutionnaires".