DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : les cas explosent, nouveau record mondial de contaminations

euronews_icons_loading
Un patient contaminé par le Covid-19 pris en charge par les soins intensifs de l'hôpital universitaire de Strasbourg, le 24 octobre 2020
Un patient contaminé par le Covid-19 pris en charge par les soins intensifs de l'hôpital universitaire de Strasbourg, le 24 octobre 2020   -   Tous droits réservés  Andy Wong/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les contaminations explosent et les compteurs s'affolent. La deuxième vague de la pandémie touche plus particulièrement l'hémisphère Nord. Et la situation est plus que préoccupante en Europe où le nombre de cas s'envole comme en France ou en Espagne. Face à cette situation, les autorités renforcent les mesures sanitaires en adoptant de nouvelles restrictions pour lutter contre la propagation du virus Sars-Cov-2.

465 319 cas au niveau mondial

l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé dimanche avoir enregistré samedi un nouveau record mondial de contaminations par le coronavirus pour la troisième journée consécutive, l'hémisphère Nord étant particulièrement touché. Selon les statistiques mondiales de l'OMS, 465 319 cas ont été confirmés samedi, contre 449 720 vendredi et 437 247 jeudi.

Plus de 42,75 millions de cas ont été diagnostiqués et au moins 1,15 million de morts ont été enregistrés dans le monde depuis fin décembre, selon les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Et sur fond d'explosion du nombre des cas à travers la planète, le patron de l'OMS a appelé dimanche à la solidarité mondiale dans la distribution de tout futur vaccin contre le coronavirus,

Dans un discours vidéo à l'ouverture d'un Sommet mondial de la santé de trois jours à Berlin, Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que le seul moyen de surmonter la pandémie était de le faire ensemble et de s'assurer que les pays plus pauvres aient un accès équitable à un vaccin.

"Permettez-moi d'être clair : le nationalisme vaccinal prolongera la pandémie, ne la raccourcira pas", a-t-il affirmé.

Plus de 50 000 cas en 24h, nouveau record en France

L'épidémie de Covid-19 a battu dimanche un nouveau record en France avec 52 010 nouveaux cas positifs enregistrés en 24 heures, tandis que le nombre de malades en réanimation a continué de progresser, dépassant les 2 500, selon les chiffres de Santé publique France.

La veille, le pays avait enregistré plus de 45 000 nouveaux cas, et franchi vendredi le cap du million de cas confirmés depuis le début de l'épidémie.

Le nombre de décès attribuables à la maladie s'est élevé à 116 pour la journée de dimanche, portant le bilan total depuis le début de l'épidémie à 34 761 morts.

Dans les hôpitaux, 191 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation au cours des dernières 24 heures portant le nombre total de patients actuellement hospitalisés dans un service de réanimation à 2 575 (soit 84 de plus que la veille).

Le nombre de lits en réanimation est actuellement d'environ 5 800 mais il pourrait monter selon le ministre de la Santé Olivier Véran à 7 700 en moins de 15 jours.

Lors du pic de l'épidémie au printemps, plus de 7 000 patients atteints par le nouveau coronavirus se trouvaient en réanimation.

Le taux de positivité des tests poursuit sa progression, atteignant 17%, contre 16% la veille, et seulement 4,5% début septembre.

Par ailleurs 1 298 nouveaux malades du Covid ont été hospitalisés ces dernières 24 heures, portant le nombre total d'hospitalisations dans le pays à 16 454.

La quasi-totalité de l'Espagne sous couvre-feu

Confrontée à une explosion du nombre des cas en Espagne, le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez a annoncé l'instauration avec effet immédiat d’un état d’urgence sanitaire pour une durée de plus de six mois sur tout le territoire espagnol, ainsi qu'un couvre-feu partout à l'exception des îles Canaries.

Il s'agit du deuxième état d'urgence décrété en Espagne, après celui instauré en mars pour contrer la première vague de la pandémie et qui avait duré jusqu'en juin.

Ce pays a franchi cette semaine le cap du million de cas de Covid-19 et fait face à une recrudescence en apparence incontrôlable de la pandémie. Le nombre des morts est proche des 35 000.

"Restons chez nous autant que possible (...)Plus nous restons à la maison, plus nous sommes protégés et plus les autres le sont", a lancé le Premier ministre espagnol jugeant que la situation sanitaire était "extrême".

Nouvelles restrictions en Italie

Après les chiffres record de nouvelles contaminations, l'Italie a décidé de renforcer les restrictions contre le coronavirus, en dépit des manifestations ces derniers jours à Rome et Naples contre le couvre-feu instauré dans trois régions.

Car la pandémie ne faiblit pas dans le premier pays européen à avoir été durement touché au printemps. Avant un nouveau record de contaminations annoncé dimanche - 21 273 nouveaux cas en 24 heures, pour un total de plus de 525 000 cas et 37 000 morts - le gouvernement avait dû serrer à nouveau la vis.

Cinémas, théâtres, salles de gym et piscines vont fermer dès lundi et jusqu'au 24 novembre. Les bars et les restaurants devront cesser de servir après 18h, et 75% des classes dans les lycées et universités se tiendront en ligne.

"L'objectif est clair : garder la courbe de contagion sous contrôle, car c'est le seul moyen de pouvoir gérer la pandémie sans être submergés", a expliqué dimanche le Premier ministre Giuseppe Conte.

Des mesures néanmoins pas toujours bien acceptées. Dans la nuit de samedi à dimanche, des dizaines de manifestants d'extrême droite protestant contre le couvre-feu ont affronté des policiers dans le centre historique de Rome.

Manifestation contre les restrictions à Berlin

Paul Zinken / dpa / AFP
Personnes manifestants contre les mesures de restrictions prises en Allemagne pour lutter contre le nouveau coronavirus, le 25 octobre à BerlinPaul Zinken / dpa / AFP

Plusieurs centaines de policiers se sont déployés dimanche à Berlin pour mettre fin à une manifestation contre les restrictions anti-coronavirus, tandis qu'en parallèle un engin incendiaire a été lancé contre l'autorité sanitaire chargée de piloter la lutte contre la pandémie.

L'Europe en ordre de bataille

En Belgique, les autorités bruxelloises ont décidé d'avancer à 22h le couvre-feu imposé dans le pays. Les magasins fermeront à 20h et les activités culturelles et sportives seront interdites à compter de lundi.

En Suisse, les Hôpitaux universitaires de Genève ont lancé un appel aux étudiants en médecine et au personnel médical récemment retraité pour qu'ils viennent aider à soigner les cas de Covid-19, dont ils redoutent qu'ils soient "beaucoup plus nombreux" qu'au printemps.

Plusieurs pays de l'Est, où la situation se dégrade également, ont imposé samedi de nouvelles mesures. Tout le territoire de la Pologne est passé en "zone rouge", synonyme de nombreuses restrictions.

En Bulgarie, le Premier ministre Boïko Borissov a annoncé dimanche avoir été testé positif au nouveau coronavirus, en pleine résurgence de la pandémie.