DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : l'Irlande et le Pays de Galles reconfinent

euronews_icons_loading
Covid-19 : l'Irlande et le Pays de Galles reconfinent
Tous droits réservés  Bob Edme/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'Irlande et le Pays de Galles vont devenir cette semaine les premiers territoires en Europe à reconfiner leurs populations dans l'espoir de "célébrer Noël correctement", et de nouveaux tours de vis entrent aussi en vigueur en Belgique, Slovénie et Italie.

Les restrictions se durcissent de jour en jour en Europe pour tenter de freiner la pandémie qui y a déjà fait 250 000 morts.

En Irlande, l'ensemble de la population sera reconfinée à partir de la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé tard lundi son Premier ministre Micheal Martin. La mesure entrera en vigueur mercredi à minuit pour six semaines, a-t-il précisé, tout en soulignant que les écoles resteraient ouvertes.

L'ensemble des commerces non-essentiels devront fermer, les bars et les restaurants ne pourront servir que de la nourriture à emporter.

"On demande à tout le monde dans le pays de rester chez soi", a lancé Micheal Martin, dont les compatriotes ne pourront sortir de chez eux pour faire de l'exercice que dans un rayon de cinq kilomètres autour de leur lieu de résidence.

"Si nous unissons nos efforts pendant les six prochaines semaines, nous aurons l'occasion de célébrer Noël correctement"
Micheal Martin
Premier ministre irlandais

Le Pays de Galles sera quant à lui soumis à compter de vendredi à un confinement de deux semaines, la mesure la plus dure instaurée au Royaume-Uni depuis la première vague de Covid-19 du printemps.

A partir de 18h00, les plus de trois millions d'habitants de cette province britannique seront appelés à "rester à la maison", a expliqué le Premier ministre gallois Mark Drakeford, ajoutant que la durée de ce "pare-feu" est la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace.

Les commerces non-essentiels devront fermer, conduisant à une situation comparable au confinement instauré au Royaume-Uni à partir du 23 mars au moment de la première vague.

"Montée en flèche" en Belgique

En Belgique, cafés et restaurants sont désormais fermés pour quatre semaines et un couvre-feu est entré en vigueur lundi de minuit à 05h00 pour essayer d'endiguer la "montée en flèche" de l'épidémie.

Lundi, ce pays de 11,5 millions d'habitants recensait 222 253 cas, un chiffre qui a plus que doublé sur un mois, et 10 413 morts, ce qui en fait l'un des plus endeuillés d'Europe en proportion de sa population.

En France, qui déplore 146 morts en 24 heures, les grandes métropoles, dont Paris, sont soumises à un couvre-feu de 21h00 à 06h00 depuis ce week-end. Le nombre des malades du Covid-19 en réanimation a dépassé lundi les 2 000 personnes, un seuil jamais atteint depuis mai.

Un couvre-feu entrera en vigueur aussi dès mardi en Slovénie : les deux millions d'habitants de ce pays membre de l'UE n'auront pas le droit de sortir entre 21h00 et 06h00.

Pays voisin, l'Autriche a renforcé lundi ses mesures : les rassemblements devront être restreints à six personnes à l'intérieur et à douze personnes à l'extérieur.

En Italie, de nouvelles restrictions sont également entrées en vigueur lundi pour les bars et les restaurants, l'interdiction des fêtes et des foires locales et des sports collectifs amateurs. Les restaurants devront afficher leur capacité d'accueil maximale, fermer à minuit et n'accepter au maximum que six personnes par tablée. Les bars fermeront à 18h00 s'ils ne peuvent servir leurs clients à table.

En Espagne, la ville de Burgos (Nord) rejoindra dans la nuit de mardi à mercredi la liste de plus en plus longue des municipalités partiellement bouclées. La région de Navarre subira le même sort à partir de jeudi.

En Suisse, le pays d'Europe où la maladie a progressé le plus vite la semaine passée, le masque devient obligatoire dans les lieux publics fermés.

En République tchèque, qui a le plus fort taux de contamination et de décès pour 100 000 habitants en Europe, le gouvernement a demandé à l'armée de bâtir un hôpital de campagne à l'extérieur de Prague.

A Varsovie, le stade national, construit pour l'Euro-2012 de football, va se transformer en partie en hôpital provisoire.