DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La flexibilité de l’enseignement à domicile

euronews_icons_loading
La flexibilité de l’enseignement à domicile
Tous droits réservés  Euronews Brussels
Taille du texte Aa Aa

Pour de nombreux parents, 2020 est devenu l’année de l’école à la maison. Mialy Clark vit à Bruxelles, elle est mère de trois enfants. Après le confinement elle s’est improvisée dans le rôle de maman-enseignante à mi-temps. De l’art plastique à de longues leçons de guitare, c’est une expérience heureuse pour passer plus de temps avec ses enfants. "Cela nous a permis en tant que famille de passer plus de temps ensemble et de manière plus détendue", explique-t-elle.

Une étude de l’UNESCO montre que l’enseignement à domicile peut se révéler stressant et difficile, en particulier pour les familles qui n’ont pas d’accès informatique ou qui ont des enfants qui nécessitent une attention particulière.

En Belgique de nombreuses mères suivent les pas de Mialy. D’après le ministère flamand de l’Education, l’enseignement à la maison a progressé cette année de 33%. Le ministre flamand de l’Education, Ben Weyts, reconnait que cette option est garantie par la constitution mais pense "qu’il est dans l’intérêt de l’enfant d’aller à l’école. La meilleure éducation se trouve dans les classes avec des enseignants professionnels".

Un rythme adapté

Elizabeth Newcamp est blogueuse et enseignante maison à temps plein en Floride. Elle soutient les établissements scolaires mais l’enseignement à domicile est plus flexible et se révèle plus adapté à sa famille. "La plupart de ceux qui défendent l’enseignement à domicile ne rejettent pas l’ensemble du système éducatif. Ils pensent simplement qu’il y a d’autres façons de faire", précise-t-elle. A travers cette solution elle veut permettre aux plus jeunes de profiter de cette période de l’enfance car "à un moment ils seront obligés d’utiliser leur temps pour produire, comme force de travail. C’est un joli cadeau de leur laisser l’opportunité de suivre leurs lubies créatives", se réjouit Elizabeth Newcamp.

La fin des restrictions sera le véritable test pour la poursuite de l’enseignement à domicile. Les familles seront alors libres de décider quelle formule leur convient le mieux.