DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ai Weiwei, expériences de l'exil

euronews_icons_loading
Ai Weiwei, expériences de l'exil
Tous droits réservés  Richard Drew/AP
Taille du texte Aa Aa

Il mêle récit autobiographique et réflexion sur l’art : Ai Weiwei vient de signer "Dans la Peau de l'étranger", un livre qui se veut un manifeste pour tous ceux qui ont dû quitter un jour leur pays d'origine. Un texte dans lequel l'artiste chinois se livre sur son exil qui l'a conduit au Royaume-Uni, et défend la cause des réfugiés.

"Quand on parle d'exil, cela renvoie à deux choses", explique Ai Weiwei. "La première, c'est quand les gens ont été poussés à fuir leur pays, leur environnement familier, et ce qui les reliait à leurs racines et à leur histoire. Mais l'exil peut aussi se traduire par un exil spirituel. Cela veut dire que nous ne sommes pas habitués à l'environnement actuel. Toute la société a été propulsée dans une situation inédite, à laquelle nous n'avions jamais été confrontés auparavant. Aujourd'hui, bien sûr, cette pandémie est une métaphore, un prisme qui révèle notre façon de concevoir notre vie. A l'heure actuelle, et probablement à l'avenir, des situations de ce type se répéteront. Le foyer ne garantit plus de se sentir en sécurité".

L'exposition "Purgatoire" d'Ai Weiwei se poursuivra à l'issue de confinement à Berlin, au Forum d'architecture Aedes.