DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vaccin : le début de l'offensive finale contre le Covid-19 ?

euronews_icons_loading
Un vaccin
Un vaccin   -   Tous droits réservés  Ted S. Warren/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

L'offensive mondiale contre le coronavirus va-t-elle rentrer prochainement dans une nouvelle phase, celle tant attendue de la vaccination ?

Le vaccin disponible début 2021 dans l'UE ?

Huit mois après le début de la pandémie qui a fait près de 1,3 million de morts à travers la planète, l'annonce du laboratoire américain Pfiser sur l'efficacité d'un vaccin suscite une vague d'espoir teintée de prudence. Les essais ne sont pas terminés et ce vaccin, jugé efficace à 90%, doit encore obtenir l'aval du gendarme américain des médicaments. Si son innocuité est confirmée, les premières doses pourraient être administrées avant fin décembre aux Etats-Unis et dès le début de l'année prochaine dans l'Union européenne.

Faut-il y voir une coïncidence, mais c'est au lendemain de la présidentielle aux Etats-Unis que le laboratoire américain et son allié allemand BioNTech ont marqué des points décisifs dans cette bataille que se livrent en toile de fond les laboratoires durant cette pandémie. D'autres recherches pourraient très bientôt porter leurs fruits : celles menées par le Français Sanofi en collaboration avec le Britannique GSK et celles conduites par le groupe pharmaceutique Astrazeneca avec l'Université d'Ofxford.

Les laboratoires
euronewsLes laboratoires

D'autres laboratoires - américains, chinois, russes ou allemands - poursuivent également leurs expérimentations, avec plus ou moins de succès. Au Brésil, des essais cliniques d'un vaccin du laboratoire chinois Sinovac Biotech ont été suspendus après un "incident grave" survenu chez un volontaire.

Des centaines de millions de pré-commandes

Le monde entier, les pays riches en tête, se tient prêt à passer les commandes. L'Union européenne a ainsi pré-commandé 300 millions de doses de vaccins à chacune des trois grandes alliances de laboratoires, dont Pfiser/BioNTech.

Les commandes de vaccins par l'UE
euronewsLes commandes de vaccins par l'UE

Les "vaccino-sceptiques"

Mais l'arrivée d'un vaccin ne va pas signifier pour autant la fin de la pandémie et des confinements, alors que la situation épidémique continue de se détériorer. Le vaccin devra prouver son efficacité sur le long terme et les gouvernements devront aussi convaincre leur population. Faudra-il rendre le vaccin obligatoire comme l'évoque certains élus ?

De nombreux Européens font part de leurs craintes face à de possibles effets secondaires et face à des tests cliniques jugés précipités, alors qu'il faut en théorie plusieurs années pour produire un vaccin.

Les Français sont parmi les plus sceptiques, selon un sondage Ipsos réalisé dans une quinzaine de pays. Près d'une personne interrogée sur deux se dit contre l'idée de se faire vacciner. Un scepticisme exprimé aussi en Espagne ou en Italie.