DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Aérer sans se ruiner : la solution allemande qui fonctionne

euronews_icons_loading
Aérer sans se ruiner : la solution allemande qui fonctionne
Tous droits réservés  DANIEL ROLAND/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

A mi-chemin entre une hotte de cuisine et une parabole : voici peut-être la solution pour aérer quand on ne veut pas laisser ses fenêtres ouvertes à cause du froid. A Mayence en Allemagne, cette salle de classe a été équipée d'un système fait maison. Objectif : réduire les risques de transmission du Covid.

"Les élèves sont assis ici. L'air chaud qu'ils expirent monte avec les aérosols explique l'inventeur du système, Frank Helleis. Les aérosols sont captés par la hotte aspirante, collectés dans ce grand tuyau puis expulsés à l'extérieur via un ventilateur."

Et ça marche. Les premières mesures montrent que le système débarrasse la salle de plus de 90% des aérosols, soit autant que les filtres les plus performants et onéreux du marché.

"Il ne fait pas plus froid dans cette pièce souligneSophia Wetting, lycéenne. Parce qu'il n'y a pas autant de fenêtres ouvertes et donc c'est plus agréable d'être ici que dans d'autres salles de cours."

L'inventeur a déjà reçu quelque 3 000 demandes d'information pour son système et s'attend à le voir se multiplier dans d'autres écoles. Des entreprises s'y intéressent également.

"L'ambiance dans les écoles allemandes est de plus en plus incertaine expliqueRoland Wollowski, directeur du lycée IGS Mainz-Bretzenheim. Le nombre de cas augmente, y compris dans les écoles. Nous serions donc heureux de disp oser très bientôt de tels systèmes de ventilation partout, afin de pouvoir continuer à enseigner de manière beaucoup plus sereine".

Cerise sur le gâteau : cette innovation ne coûte que 200 euros et toutes les pièces se trouvent dans les magasins de bricolages. Il faut compter entre 1500 et 6000 euros pour un purificateur d'air.