EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Covid-19, entre timides espoirs et prudence

Covid-19, entre timides espoirs et prudence
Tous droits réservés Ronald Zak/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Ronald Zak/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des améliorations apparaissent, à la suite des restrictions en Europe, mais la pandémie de Covid-19 reste extrêmement préoccupante, estime l'OMS.

PUBLICITÉ

Les avancées des recherches sur de potentiels vaccins ont suscité d'immenses espoirs ces derniers jours. Mais la page du Covid-19 est encore loin d'être tournée. L'Organisation Mondiale de la Santé a salué des signaux " encourageants", mais l'heure reste à la prudence, car les contaminations progressent, notamment en Europe.

"L'heure n'est pas à la complaisance", affirme Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. "Nous continuons à recevoir des nouvelles encourageantes sur les vaccins et restons prudemment optimistes quant à la possibilité que de nouveaux outils commencent à arriver dans les prochains mois. Je suis extrêmement préoccupé par l'augmentation du nombre de cas dans certains pays, en particulier en Europe et en Amérique".

Le directeur de l'OMS a fustigé le "laissez faire" et enjoint les Etats à agir.

La Suisse, qui affichait l'un des taux d'incidence les plus élevés du moment, en particulier à Genève, a pris des mesures de restriction pour tenter d'enrayer cette tendance, y compris la fermeture des commerces non essentiels. Des gestes qui ont permis de contenir la situation, qui reste fragile mais stabilisée pour l'heure.

En Allemagne, le confinement partiel de 2 semaines a permis de contenir l'envolée des nouvelles infections, a indiqué ce lundi Angela Merkel. Mais la chancelière appelle la population à réduire ses contacts "au strict minimum".

Cafés, restaurants et lieux culturels gardent le rideau tiré, seules les écoles et certains commerces restent ouverts.

La Suède, dont la gestion de crise faisait figure d'exception et suscitait la controverse, va limiter les rassemblements à 8 personnes, dès la semaine prochaine, et ce pendant 4 semaines. La vente d'alcool sera aussi limitée.

Tandis que la France a franchi le seuil des 45 000 morts liés à la pandémie. La courbe des nouveaux cas montre une légère inflexion, mais les services de réanimations affichent toujours complet dans les régions les plus touchées, où les effets des restrictions tardent davantage à se faire sentir.

En Autriche, tour de vis également à prévoir du côté des commerces non essentiels qui vont fermer leurs portes, à l'instar des écoles. Les déplacements seront aussi limités.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'un des principaux hôpitaux de Gaza reprend en partie ses activités

L'OMS fournit toujours de l'aide aux hôpitaux de Gaza

La cyberintimidation augmente en Europe chez les enfants