DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la France et l'Allemagne prudemment optimistes

euronews_icons_loading
Coronavirus : la France et l'Allemagne prudemment optimistes
Tous droits réservés  Jennifer Lorenzini/LaPresse
Taille du texte Aa Aa

La France vient de franchir le cap des deux millions de cas de Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

Toujours confiné, le pays a enregistré plus de 45 500 nouveaux cas de plus en 24 heures. Et si le pic de la seconde vague semble derrière nous, à l'approche de Noël, le ministre de la Santé veut rester prudent.

Olivier Véran déclarait ce mardi : "Je ne peux promettre qu'une chose : nous devons être très prudents. Quelles que soient les conditions dans lesquelles nous nous réunissons tous, nous devrons être prudents. Cela ne veut pas dire que nous ne pourrons pas partager un repas mais nous respecterons les gestes barrières et nous serons vigilants".

Dans toute l'Europe, ce sont plus de 15 millions de personnes qui ont été infectées par le coronavirus, mais des pays comme l'Allemagne commencent à voir des signes indiquant que les mesures de confinement portent leurs fruits.

En France, des commerçants se mobilisent avec humour contre les mesures de fermeture

Même tendance à la baisse aux Pays-Bas, où les infections ont diminué pour une troisième semaine consécutive.

La Turquie, elle, est en retard sur la tendance européenne. Face à un nombre de cas qui explose ces derniers jours, le pays a décidé de se reconfiner partiellement.

L'Italie et l'Espagne ont toutes deux enregistré leurs plus hauts taux de décès quotidiens depuis l'arrivée de la seconde vague, avec plus de 700 et 400 nouveaux morts respectivement.

Des chiffres qui n'avaient pas été observés depuis avril. L'Italie, premier pays européen frappé par la pandémie, déplore plus de 45.000 morts pour plus de 1,2 million de cas.