DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Fondue et Covid-19 sont-ils compatibles ? La question fait rage en Suisse

euronews_icons_loading
Dégustation de fondue à Berne, en Suisse, 16 novembre 2020
Dégustation de fondue à Berne, en Suisse, 16 novembre 2020   -   Tous droits réservés  STEFAN WERMUTH/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Vacherin, gruyère, emmental, comté... chaque région suisse a sa fondue. Elle reste le plat suisse par excellence, et souvent le plat incontournable de vos vacances d'hiver... Personne n'y résiste, à moins de détester le fromage. Mais nombreux sont ceux aujourd'hui qui s'interrogent sur la compatibilité de la fondue et du Covid-19.

"La fondue est un plat covido-compatible on va dire, qui se prête très bien à la situation actuelle parce qu'on a grandement besoin de bonne humeur et de convivialité. La fondue, voilà, c'est le plat par excellence pour traverser cette période" assure Bertrand Gabioud, co-manager du restaurant-boutique "La Fromathèque".

Mais peut-on continuer à s'adonner au plaisir de la fondue sans crainte de contamination ? La question fait rage en Suisse, tout le monde y va de son petit conseil sur la manière de la manger. Les experts sont même appelés à la rescousse et leur conclusion reprise en coeur, notamment par Arnaud Favre, président de l'association "Les Compagnons du Caquelon":

"Il y a beaucoup de craintes sur est-ce qu'on peut manger une fondue avec des gens qu'on connait ou qu'on connait pas et la réponse est : il y a aucune crainte à avoir. Le gêne pathogène du Covid est tué à 50 degrés et la fondue gruyère est cuite à 80 degrés. La fondue au vacherin, c'est une fondue qui se cuit beaucoup moins chaud à 50-55 degrés, donc c'est un peu plus risqué. Donc le but est vraiment de manger une fondue gruyère et fromage d'alpage."

"Le risque n'est pas dans le caquelon mais dans le face à face"

Dans tous les cas, les fromagers suisses peuvent être rassurés, les ventes de mélange à fondue ont augmenté de 10 % depuis le début de l'année. Preuve que, confinés ou pas, Covid-19 ou pas, les Suisses ne lâcheront pas leur fondue de sitôt.

Les scientifiques invitent toutefois à la prudence, recommandant de s'en tenir à de petits groupes pour la partager, voire à une fondue à deux.