DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A Madrid, le plus grand bidonville d'Europe est sans électricité depuis deux mois

Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
A Madrid, le plus grand bidonville d'Europe est sans électricité depuis deux mois
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Les familles vivant dans ce bidonville de Madrid n'ont plus d'électricité depuis deux mois.

"C'est une honte"

Pour Saida, le soleil demeure l'unique source de lumière, car la nuit tombée, c'est avec des bougies qu'elle doit éclairer.

Saida s'inquiète surtout pour sa petite fille de trois ans qui souffre d'une maladie pulmonaire. Elle a besoin d'une assistance médicale et, plus important encore, d'électricité :

"C'est une honte, pour ma fille. J'éprouve de l'impuissance, de la rage, parce que si elle vit aujourd'hui, c'est grâce à l'électricité, parce qu'elle a un appareil qu'elle doit utiliser quand elle a du mal à respirer."

J'éprouve de l'impuissance, de la rage, parce que si ma fille vit aujourd'hui, c'est grâce à l'électricité, parce qu'elle a un appareil qu'elle doit utiliser quand elle a du mal à respirer.
Saida
Habitante du Cañada Real

Saida vit en Espagne depuis 25 ans. Elle dit que les services sociaux ne lui fournissent aucune aide. "La dernière fois, ils m'ont dit : je connais ton cas, tu n'as plus besoin de venir. Si ta fille tombe malade, tu vas à l'hôpital."

Un cas d'exclusion urbaine

Saida habite le quartier pauvre du Cañada Real, considéré comme l'un des plus grands bidonvilles d'Europe. Près de 8 000 personnes s'y sont installées illégalement sur 16 kilomètres de terrain.

"Nous sommes ici face à un cas d'exclusion urbaine. Ce quartier n'a pas accès aux services. C'est un quartier linéaire, il y a de nombreux secteurs du Cañada Real qui n'ont pas de services près de chez eux ", souligne Laura Gil, coordinatrice du programme d'intervention sociale.

Depuis le début de la coupure de courant, la police conduit des raids dans la zone. Selon le gouvernement régional, la culture en intérieur de la marijuana aurait pu provoquer une surcharge du réseau. Quelle que soit la cause, des mères comme Saida ont simplement besoin de retrouver de l'électricité. "Les gens vous tournent le dos quand vous en avez besoin", dit-elle.

Carlos Marlasca, euronews Madrid : "En 2017, les administrations nationales, locales et régionales ont signé un accord pour trouver des solutions pour les habitants du Cañada Real. Trois ans plus tard, même les besoins les plus élémentaires des personnes qui vivent ici n'ont toujours pas été satisfaits."