EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Quatre décennies après l'attentat de la rue des Rosiers, un suspect en France

Quatre décennies après l'attentat de la rue des Rosiers, un suspect en France
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Abu Zayed, un Palestinien de 62 ans, est arrivé en France, après avoir été extradé par la Norvège vendredi. Sa mise en examen nourrit l'espoir d'un procès qui n'a jamais eu lieu, quatre décennies après l'attentat de la rue des Rosiers.

PUBLICITÉ

 38 ans après l'attentat de la rue des Rosiers à Paris contre la communauté juive, Abu Zayed a été transféré en France.

Abu Zayed, 62 ans, avait été extradé par la Norvège vendredi, et avait été accusé d'"assassinats" et de "tentatives d'assassinat", puis placé en détention préventive.

L'attentat de la rue des Rosiers en août 1982 a fait six morts et 22 blessés.

Un commando avait lancé une grenade dans le restaurant "Jo Goldenberg", puis mitraillé l'intérieur de l'établissement et les passants.

L'extradition d'Abu Zayed, près de quatre décennies après les événements, ouvre la voie à un procès, longtemps attendu par les victimes.

Selon Guillaume Denoix de Saint Marc, directeur général de l'Association française des victimes du terrorisme, "une vingtaine de victimes ou de parents de victimes constituent le noyau dur, qui continue à se battre. Parmi eux, en particulier, une personne qui a été blessée alors qu'elle avait 17 ans et les familles de plusieurs personnes qui ont été tuées. Donc oui, c'est une affaire qui est toujours vivante et significative pour les victimes".

La justice française a émis trois autres mandats d'arrêt internationaux contre deux individus situés en Jordanie et un troisième en Cisjordanie, soupçonnés d'avoir participé ou préparé l'attentat. Mais il y a peu de chances qu'ils soient extradés et jugés un jour.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un homme de nationalité russe et ukrainienne arrêté à Roissy, soupçonné de préparer un attentat

Attaque au couteau "terroriste" dans une église de Sidney

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie