DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Campagne de dépistage à grande échelle en Autriche : une initiative qui ne fait pas l'unanimité

Par Euronews
euronews_icons_loading
People lining for testing in Vienna
People lining for testing in Vienna   -   Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Inciter chaque Autrichien à se fasse tester : c'est l'objectif du gouvernement qui a lancé vendredi une campagne de dépistage du Covid-19 de grande ampleur, notamment dans une salle de concert viennoise. Mais pour l'heure, les volontaires sont moins nombreux que prévu. Peut-être la faute aux couacs informatiques…

Difficile de s'inscrire en ligne

« J'ai dû essayer pendant des heures avant de pouvoir accéder à l'enregistrement en ligne », raconte une habitante de Vienne.

Plus touchée que lors de la première vague, l'Autriche espère ainsi limiter les contaminations malgré la

« Le but est de détecter les personnes qui sont infectées sans le savoir car elles n'ont pas de symptômes », explique le ministre de la Santé, Rudolf Anschober.

Ce sont des tests antigéniques qui sont menés, suivis, en cas de résultat positif, d'un test PCR, beaucoup plus fiable. L'armée a été mise à contribution pour faire fonctionner des centres dans tout le pays.

Un modèle calqué sur la campagne en Slovaquie

L'Autriche prend ainsi exemple sur son voisin slovaque qui a organisé deux campagnes similaires avant d'annuler la troisième, mais pour le président de l'association médicale autrichienne, l'initiative sera payante :

« En Slovaquie, le dépistage de masse a très bien fonctionné à deux reprises, et je crois que la troisième campagne a été retardée en raison de disputes politiques », assure Thomas Szekeres.

Des doutes sur les résultats

D'autres scientifiques pointent les incertitudes autour de ces dépistages à grande échelle et doutent de leur réelle efficacité.

« Le dépistage de masse n'est pas vraiment la première chose que les scientifiques recommanderaient, assure le chercheur et conseiller gouvernemental Niki Popper_, parce que ce n'est pas très ciblé. Le problème avec une telle mesure est de savoir quelle portion de la population va participer. C'est plutôt aléatoire. »_

Les experts sont en tout cas d'accord sur un point : pour être efficace, le dépistage de masse doit être répété. En Autriche, la population devrait être de nouveau invitée à se faire tester début janvier.