EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Législatives en Roumanie : le parti libéral n'arrive que deuxième mais il est confiant

Législatives en Roumanie : le parti libéral n'arrive que deuxième mais il est confiant
Tous droits réservés Andreea Alexandru/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Andreea Alexandru/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les sociaux-démocrates ont beau être arrivés premiers, le parti libéral devrait se maintenir au pouvoir grâce à une coalition avec une alliance de centre-droit.

PUBLICITÉ

En Roumanie, les résultats des législatives ont déjoué les pronostics, mais il y a peu de chances que cela remette en cause le pouvoir du parti libéral. La formation du Premier ministre Ludovic Orban n'arrive que deuxième avec 25 % des suffrages mais elle compte se maintenir à la tête du pays en faisant équipe avec l'alliance de centre-droit USR-Plus, qui remporte 14 % des voix.

« Compte tenu des marges d'erreur et de nos estimations, le parti national libéral considère qu'il a gagné ces élections », a ainsi déclaré le Premier ministre sortant.

Son adversaire social-démocrate se refuse pour l'heure à concéder la défaite, son parti étant arrivé premier avec 30 % des voix.

« Les Roumains qui sont allés voter l'ont fait en défiant les menaces pesaient sur leurs vies, car ils ont compris le besoin de faire partir le gouvernement Orban », a martelé Marcel Ciolacu.

Peu de chances, néanmoins, que ce vœu soit exaucé car le président roumain, lui-même issu du parti libéral, devrait favoriser la formation d'une coalition de centre-droit. Le PNL, à la tête du pays depuis un an, a été durement critiqué pour sa gestion de l'épidémie dans un pays où le coronavirus a fait plus de 12 000 morts.

Mais nombre de Roumains se disent déçus par la classe politique dans son ensemble qu'ils estiment rongée par la corruption et le clientélisme. Cela explique, avec le Covid, le taux d'abstention record : seulement un électeur sur trois a glissé son bulletin dans l'urne.

Les Roumains de l'étranger ont quant à eux été deux fois plus nombreux à voter qu'il y a quatre ans. Ils sont quatre millions à avoir quitté le pays ces dernières années pour trouver un emploi mieux rémunéré.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Législatives en Roumanie : sociaux-démocrates et libéraux au coude-à-coude

Roumanie : des élections marquées par la pandémie

Roumanie : 10 malades du Covid-19 tués dans l'incendie d'un hôpital