DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’Europe veut instaurer des règles plus strictes pour lutter contre la cybercriminalité

Access to the comments Discussion
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
euronews_icons_loading
L’Europe veut instaurer des règles plus strictes pour lutter contre la cybercriminalité
Tous droits réservés  Kenzo Tribouillard/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne veut renforcer sa capacité de lutte contre la cybercriminalité et rendre l'internet plus sûr. A cette fin, elle compte mettre en place une nouvelle stratégie.

"Nous constatons une série d'attaques qui concerne nos systèmes d'infrastructure de santé, avec des enjeux critiques envers nos institutions européennes. Je pense que les gens prennent de plus en plus conscience qu'il s'agit d'un nouveau domaine, d'un paysage dont la menace évolue constamment", affirme Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne.

Pas plus tard que la semaine dernière, l'Agence européenne des médicaments, qui traite notamment l'approbation des vaccins anti-Covid-19, a été frappée par une cyberattaque majeure.

Le nouveau plan vise à financer et à soutenir le renforcement de la sécurité en ligne pour les petites entreprises et les réseaux privés et publics en Europe. Il doit également améliorer les réponses aux crises survenues en cas de piratage. L'objectif : mettre à jour la directive sur les réseaux et les systèmes d'information qui datent de 2016.

"De nombreux secteurs sont concernés par ces nouvelles règles, de la production de données au Cloud, en passant par votre connexion et les systèmes informatiques du gouvernement. Pensez seulement à l'importance qu'elles revêtent de nos jours lorsque nous parlons de vaccins ou d'applications de recherche des contacts, etc. La prise de conscience est en train de s'opérer et c'est l'essentiel", estime Alessandro Gropelli, directeur de la stratégie et des communications pour ETNO (Association européenne des opérateurs de réseaux de télécommunications).

Avant d'entrer en vigueur, les nouvelles propositions sur la cybersécurité doivent encore être examinées par les gouvernements de l'UE et le Parlement européen.