DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Chine commence l'analyse des échantillons lunaires rapportés sur Terre

Par Euronews
euronews_icons_loading
Des journalistes photographient une maquette de l'orbiteur et de l'atterrisseur lunaire chinois Chang'e-5, à Pékin, Chine, le 17 décembre 2020
Des journalistes photographient une maquette de l'orbiteur et de l'atterrisseur lunaire chinois Chang'e-5, à Pékin, Chine, le 17 décembre 2020   -   Tous droits réservés  Mark Schiefelbein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Des échantillons lunaires ont atterri ce jeudi, en Mongolie intérieur, dans le nord de la Chine, à bord de la capsule chinoise Chang'e-5. Ces fragments, 1731 grammes, ont été transférés à Pékin pour être analysés.

La mission avait été lancée le 24 novembre ; il s'agit des premières poussières lunaires rapportées sur terre depuis 1976.

"L'année prochaine et l'année suivante seront très chargées pour nos programmes spatiaux. Nous prévoyons de terminer 11 missions d'ici deux ans" a expliqué Wu Yanhua, vice-administrateur de l'Administration spatiale nationale chinoise lors d'une conférence de presse le 17 décembre dernier.

"Nos plans incluent Chang'e-7 et Chang'e-8, que nous utiliserons comme une opportunité de coopérer avec les pays et les organisations internationales pour explorer la construction d'une station de recherche scientifique sur la lune" a-t-il précisé.

Cette mission marque un pas supplémentaire de Pékin dans la conquête spatiale, face aux programmes américains et russes. Ces échantillons vont permettre d'en savoir plus sur les origines de la lune et son activité géologique.