DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : Italie, Belgique et Pays-Bas suspendent les vols en provenance du Royaume-Uni

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Archive : aéroport de Gatwik (Londres, Angleterre), le 01/05/2020
Archive : aéroport de Gatwik (Londres, Angleterre), le 01/05/2020   -   Tous droits réservés  BEN STANSALL/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

L'Italie et la Belgique emboîtent le pas aux Pays-Bas en annonçant la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni. Bruxelles annule également toutes les liaisons ferroviaires avec Londres.

Le Premier ministre Alexander De Croo a précisé à la télévision belge VRT que la durée de la suspension serait d'au moins 24 heures.

Cela fait suite à la découverte d’une variante du coronavirus SARS-CoV-2, particulièrement contagieuse, circulant dans une partie du territoire britannique.

De son côté, l'Allemagne envisage "sérieusement" de suivre l'exemple des Pays-Bas, en suspendant les vols en provenance non seulement du Royaume-Uni, mais aussi de l'Afrique du Sud.

L'hypothèse d'une suspension des liaisons aériennes avec le Royaume-Uni serait aussi à l'étude en France, d'après certaines sources.

Nouvelle variante du virus

Le ministre britannique de la Santé a indiqué dimanche que la nouvelle souche de nouveau coronavirus était "hors de contrôle" pour justifier le reconfinement de Londres et d'une partie de l'Angleterre, qui pourrait, selon lui, durer jusqu'au déploiement d'un vaccin.

"Malheureusement la nouvelle souche était hors de contrôle. Nous devions reprendre le contrôle, et la seule manière de le faire, est de restreindre les contacts sociaux", a déclaré Matt Hancock sur Sky News. "Ce sera très difficile de la garder sous contrôle jusqu'à ce qu'un vaccin soit déployé", a-t-il ajouté.

L'Angleterre s'inquiète du rebond épidémique. Le Premier ministre Boris Johnson a donc décidé un reconfinement pour Londres et le sud-est du pays. Les gens ne peuvent plus sortir de chez eux et les commerces non essentiels resteront fermés pendant les fêtes.

"Quand la science change, nous devons changer nos réponses, a déclaré le Premier ministre Boris Johnson. Quand le virus change son son mode d'attaque, nous devons changer notre méthode de défense et en tant que Premier ministre, je crois sincèrement qu'il n'y a pas d'alternative."

L'Écosse sur ses gardes

Le niveau d'alerte 4 est décrété. Pour autant, le Premier ministre assure que rien n'indique que la nouvelle souche est plus mortelle ou qu'elle réduit l'efficacité des vaccins.

"Je ne peux pas aller faire de shopping, dit une passante à Londres. Pour Noël, ils peuvent décider du niveau 4 mais de toute façon, on ne peut pas empêcher les gens de voir leurs familles."

"Je pense que c'est la bonne décision compte tenu du moment, dit un autre Londonien._ Vu les nouvelles restrictions à venir dans la région, ça peut être assez grave. Nous ne voulons pas que le système de santé soit débordé."_

Le Pays de Galles a décidé d'un confinement quasi identique. En Irlande du Nord, celui-ci s'appliquera après Noël. Quant à l'Ecosse, elle prend aussi des mesures de restriction.

"Pour réduire le risque que ces contraintes nouvelles s'appliquent aussi à l'Ecosse, nous maintenons la stricte interdiction de voyager entre l'Ecosse et le reste du Royaume-Uni, a annoncé la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon. Malheureusement, cette interdiction s'appliquera pendant toute la période des fêtes."