DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Norvège : un sixième corps retrouvé dans les décombres du glissement de terrain

Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Les équipes de secours à Ask, en Norvège, dans la zone du glissement de terrain, le 2 janvier 2021
Les équipes de secours à Ask, en Norvège, dans la zone du glissement de terrain, le 2 janvier 2021   -   Tous droits réservés  Jil Yngland/Jil Yngland / NTB
Taille du texte Aa Aa

Les secours ont trouvé un sixième corps dans les décombres, quatre jours après un glissement de terrain en Norvège, a annoncé dimanche la police, qui recherche toujours activement quatre disparus.

"La police confirme que juste avant 13h, le corps d'une personne morte a été retrouvé", a-t-elle écrit dans un communiqué.

"Nous avons fait un grand travail dans la zone du glissement de terrain. C'est mou, c'est boueux et il y a une énorme quantité de débris" a expliqué Knut Halvorsen, chef de la brigade de secours. "Nous nous sommes organisés pour travailler depuis le côté ouest et nous avons construit des passerelles et des chemins en utilisant du bois et du polystyrène" a-t-il indiqué, soulignant que ses équipes avaient travaillé toute la nuit dans le secteur malgré les mauvaises conditions météorologiques.

Argile spécifique

À Ask, la terre a glissé tôt le 30 décembre, entraînant l'évacuation d'un millier de personnes qui ne peuvent retourner chez eux car le terrain reste instable. Il s'est encore effrité dans la nuit de vendredi à samedi.

Une dizaine de maisons et 31 logements se sont écroulés et certaines maisons se sont déplacées sur 400 mètres. La Direction norvégienne des eaux et de l'énergie (NVE) estime que le glissement s'est produit sur une surface d'environ 350 mètres par 800.

La terre qui a glissé est une argile spécifique, présente en Norvège et en Suède, qui peut se fluidifier et s'effondrer rapidement mais la probabilité d'un éboulement similaire dans la région reste faible estime la NVE.

Venue sur place, la Première ministre Erna Solberg a souligné que ce glissement de terrain était "l'un des plus graves" que son pays ait connus. Le roi Harald, son épouse Sonja et le prince héritier Haakon étaient attendus dimanche en fin de matinée.