DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Brésil, le sexe féminin qui dérange

euronews_icons_loading
La vulve géante installée au Brésil
La vulve géante installée au Brésil   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Sur le flanc d'une montagne au Brésil, s'est posée une oeuvre d'art qui fascine ou dérange : l'artiste brésilienne Juliana Notari a installé dans un champ de cannes à sucre "Diva", une sculpture en forme de vulve de 33 mètres de long. Objectif, interpeller sur les questions liées au genre, d'un point de vue féminin et féministe, des thèmes qui dérangent dans un pays dirigé par le conservateur Jair Bolsonaro.

_ "__Je pense que ce travail parle beaucoup du "féminin sacré", de cette question de la féminité des femmes, tout autant que de la nature_, estime Samara Larissa Ferreira, une jeune femme en visite. Je pense que cela rend cette connexion très agréable".

Creusée jusqu'à 6 mètres de profondeur, recouverte de ciment, "Diva" a nécessité 11 mois de travail par une équipe de 20 personnes. Cette "origine du monde" moderne déchaîne les critiques ou les éloges sur les réseaux sociaux.