DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les instances américaines du golf coupent les ponts avec Donald Trump

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Les instances américaines du golf coupent les ponts avec Donald Trump
Tous droits réservés  أ ب
Taille du texte Aa Aa

Après les émeutes au Capitole perpétrés par les partisans du président sortant, il n'y a pas que les politiques qui prennent leurs distances avec Donald Trump. Le monde du golf prend à son tour des mesures de rétorsion. Ainsi l'USPGA 2022 ne se déroulera pas sur le terrain de Bedminster dans le New Jersey, propriété du président américain sortant. L'instance organisatrice de ce tournoi du Grand Chelem lâche à son tour le milliardaire.

"Il est devenu clair que la tenue du championnat PGA à Trump Bedminster serait préjudiciable à la marque PGA of America et mettrait en péril sa capacité à exécuter de nombreux programmes et à maintenir la longévité de sa mission. Notre conseil d'administration a donc pris la décision d'exercer son droit de résilier le contrat pour organiser le championnat de la PGA 2022 à Trump Bedminster'' souligne Jim Richerson, président, PGA of America.

Cette annonce fait suite aux nombreux appels lancés dans le monde du golf pour que les dirigeants de ce sport prennent leurs distances avec Trump, lui-même grand amateur de la petite balle blanche et qui a souvent passé du temps à jouer durant son mandat sur son parcours de Bedminster.

Le média Golfweek, dans une chronique cinglante exhortant à rompre les liens avec le président, a déclaré que la PGA d'Amérique débattait depuis deux ans de l'opportunité de déplacer le tournoi dans un autre lieu, mais qu'elle n'était pas sereine à l'idée de contrarier un "homme réputé vindicatif".

Ce n'est pas la première fois que les instances du golf américain prennent leurs distance avec Trump.

En 2015, la Fédération américaine USPGA avait annulé le PGA Grand Slam au club Trump National de Los Angeles, après que celui-ci, alors candidat à la présidentielle, avait prononcé des remarques désobligeantes sur les immigrants mexicains.

En 2016, le circuit PGA Tour avait décidé déplacer le Championnat du monde de golf 2017 au Mexique, alors qu'il devait initialement se dérouler au parcours Doral, également propriété de Trump à Miami. L'instance s'était défendue à l'époque du caractère politique de sa décision.

En revanche l'US Golf Association n'avait pas annulé ni déplacé l'US Open féminin en 2017, qui s'est bien déroulé au Trump National à Bedminster, malgré des commentaires sexistes sur les femmes tenus par Trump lors de sa campagne électorale.

Sources additionnelles • AFP