DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les adieux du 45e président des États-Unis, Donald Trump adresse un message vidéo aux Américains

euronews_icons_loading
Les adieux du 45e président des États-Unis, Donald Trump adresse un message vidéo aux Américains
Tous droits réservés  Alex Brandon/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

A l'agenda de Donald Trump ce 20 janvier, une ligne, et c'est tout : départ à 8h pour Mar-a-Lago en Floride.

Rompant avec 152 ans de tradition, le 45e président des États-Unis fait l'impasse sur la cérémonie de passation de pouvoir à Washington. Mais avant de partir, Donald Trump s'est fendu d'une vidéo d'adieu et il a même souhaité bonne chance à son successeur sans toutefois mentionner son nom :

"Je me tiens devant vous, vraiment fier de ce que nous avons réalisé ensemble. Nous avons fait ce que nous devions faire, et bien plus encore. Cette semaine, nous inaugurons une nouvelle administration et nous prions pour qu'elle réussisse à maintenir la sécurité et la prospérité de l'Amérique. Nous leur adressons nos meilleurs vœux et nous voulons aussi qu'ils aient de la chance, un mot très important".

Je me suis battu pour vous. Je me suis battu pour votre famille. Je me suis battu pour notre pays. Par-dessus tout, je me suis battu pour l'Amérique et tout ce qu'elle représente, et c'est un pays sûr, fort, fier et libre. Maintenant, alors que je me prépare à remettre le pouvoir à une nouvelle administration à midi ce mercredi, je veux que vous sachiez que le mouvement que nous avons lancé ne fait que commencer.
Donald Trump
45e président des États-Unis

Comme il est de coutume avec un président sortant, Donald Trump doit accorder une pluie de grâces dans les dernières heures de son mandat, peut-être à une centaine de personnes.

Ces derniers mois, il a exonéré des collaborateurs et des proches, certains ayant été condamnés dans le cadre de l'enquête sur une possible collusion entre la Russie et son équipe de campagne en 2016.

On ne sait pas encore s'il osera se gracier lui-même, lui qui a été mis en accusation pour "incitation à l'insurrection" et dont le procès au sénat ne va plus tarder.

Il pourrait commencer dès la semaine prochaine, et il est clair que Donald Trump a perdu le soutien d'un allié précieux, le chef de la des républicains au sénat, Mitch McConnell :

"La dernière fois que le Sénat s'est réuni, nous venions de récupérer le Capitole des mains des criminels violents qui ont essayé d'empêcher le Congrès de faire son devoir. La foule a été nourrie de mensonges. Ils ont été provoqués par le président et d'autres personnes puissantes."

Avec sa vidéo d'adieu, Donald Trump tente de quitter le pouvoir dignement deux semaines après l'envahissement du Capitole par ses partisans les plus radicaux.

Mais l'on retiendra qu'il n'a jamais concédé la victoire à Joe Biden et, que depuis Andrew Johnson, en 1869, il est le premier président à esquiver la cérémonie d'investiture.