DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le froid polaire, une source d'inspiration et de joie

Par Julien Pavy
euronews_icons_loading
Une femme peint par -60 degrés en Sibérie
Une femme peint par -60 degrés en Sibérie   -   Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

De la Sibérie à la Pologne, en passant par l'Estonie, le froid polaire est une source de joie et d'inspiration.

Peindre par - 60 degrés en Sibérie

Bienvenue dans la ville la plus froide au monde : à Iakoutsk, en Sibérie centrale, les températures pourraient descendre en fin de semaine jusqu'à - 60 degrés. Pas de quoi refroidir des artistes-peintres réunis en extérieur pour un évènement annuel. Pas toujours évident de se concentrer quand le visage gèle, mais il semblerait que ces températures polaires soient au contraire source d’inspiration, comme l'explique Natalia : "Ces conditions météorologiques aident les peintres à transmettre tout le spectre des couleurs, de la lumière et de l'air."

Une exposition de bonhomme de neige en Estonie

Changement de pays et aussi de températures : direction l'Estonie où une exposition de bonhomme de neige fait le bonheur des enfants et de leurs parents, en attendant que des températures plus douces fassent fondre ces œuvres d'art temporaires : "C’est un événement amusant. En ce moment, avec la crise sanitaire, cela fait du bien d'être ici", dit un homme.

Bain glacé et jogging en Pologne

Enfin prendre un bain glacé est un loisir de plus en plus populaire dans les pays habitués au froid comme la Pologne, d'autant que cette pratique courageuse serait bénéfique pour le corps. Elle aiderait à se protéger des virus, dit-on. Et après le bain, un petit jogging pour ne pas attraper froid...