DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vaccin Spoutnik V : premiers contacts pour une production en Europe

euronews_icons_loading
Vaccin Spoutnik V : premiers contacts pour une production en Europe
Tous droits réservés  Natacha Pisarenko/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La Russie a contacté un laboratoire allemand pour une coopération en vue d'une éventuelle production du Spoutnik V en Europe.

Après la méfiance, l'engouement. La confirmation de l'efficacité du vaccin russe Spoutnik V de source indépendante devrait rapidement entraîner une forte demande mondiale. La Russie se dit prête à y répondre en augmentant la production du vaccin à l'étranger.

Jusqu'à présent une quinzaine de pays dans le monde lui ont donné un feu vert : principalement des pays alliés dont des ex-républiques soviétiques ou encore le Venezuela, l'Iran mais aussi l'Argentine, l'Algérie, la Tunisie ou le Pakistan.

Spoutnik V déjà autorisé en Hongrie

Dans l'Union européenne, seule la Hongrie a autorisé son utilisation. Mais plusieurs autres États membres ont déjà exprimé leur intérêt, dont la France.

"Il y a plusieurs semaines, j'ai pris l'initiative d'envoyer une mission scientifique en Russie, pour pouvoir échanger avec les équipes. Les échanges ont été tout à fait positifs. On a vu des publications qui semblent indiquer une très forte efficacité du vaccin Spoutnik. Mais nous ne pouvons pas le distribuer en France tant que le producteur russe n'a pas soumis une autorisation de mise sur le marché à nos autorités. C'est normal, c'est une question de responsabilité sanitaire", a déclaré le président français, Emmanuel Macron.

Une procédure d'homologation auprès de l'Agence européenne du médicament (EMA) est désormais en cours. Et plutôt qu'exporter, Moscou dit vouloir développer des partenariats de production.

En Europe, les autorités allemandes ont fait savoir que la Russie avait contacté le laboratoire allemand IDT pour une éventuelle coopération.

l'Allemagne comme "intermédiaire"

L'institut russe Gamaleya, qui développe le Spoutnik V, ainsi que le fonds russe RDIF "sont intéressés par une coopération pour une possible production et ont contacté IDT Biologika", basé dans l'Etat régional de Saxe-Anhalt (est de l'Allemagne), a expliqué une porte-parole du ministère allemand de la Santé, sans donner plus de détails.

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a, lui, indiqué que l'Allemagne "servait d'intermédiaire" pour la demande russe d'étudier des options de production en Allemagne et en Europe.

Pour le moment, outre la Russie, le Kazakhstan, l'Inde, la Corée du Sud et le Brésil produisent le Spoutnik V. Selon la revue médicale The Lancet, l'efficacité du Spoutnik V est supérieure à 91 % contre les formes asymptomatiques du Covid-19.