DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Hotel Solvay à Bruxelles, chef d'oeuvre de l'Art Nouveau est ouvert au public

euronews_icons_loading
Hotel Solvay
Hotel Solvay   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Une inauguration exceptionnelle a eu lieu à Bruxelles : l'Hôtel Solvay, construit au début du XXe siècle par l'un des fondateurs de l'Art nouveau, le Belge Victor Horta, devient un musée.

En 1958, menacée de destruction, la famille Wittamer a acheté le bâtiment et n'aura de cesse de le rendre à sa majesté, comme en témoigne l'héritier des lieux.

"Chaque petit détail a été dessiné par l'architecte. C'était un génie parce que je ne sais comment un seul homme peut créer tout cela... J'ai visité cette maison dès mon plus jeune âge, et je découvre chaque fois de nouveau détail".
Alexandre Wittamer
propriétaire

Ici, tout est innovation. Les structures en béton ou en pierre n'ont pas le droit de citer, on cherche ici l'élévation, en utilisant du métal léger. Pas d'odeurs de moisi non plus, grâce à un système de ventilation ingénieux, et donc une climatisation naturelle.

A cette époque, pour la première fois, la fée électricité s'invite dans une maison bourgeoise... des ampoules à profusion en témoigne... Tout a été pensé , même les commodités pour les hommes ou les femmes...

Pour le système de chauffage aussi, rien n'est laissé au hasard...

"Ici par exemple, c'est un double raditeur et vous voyez que les tuyaux, l'entièreté de l'installation a été refaite, complètement".
Alexandre Wittamer
propriétaire

A l'époque, sur l'Avenue Louise où se trouve l'Hotel Solvay, on n'hésitait pas à détruire des immeubles Art Nouveau, un art qui n'avait alors plus du tout le vent en poupe, et dont on se moquait même...

"Il y a des articles où l'on lisait les Wittamer ont racheté un immeuble de style "nouilles", donc c'était vraiment une époque où le style Art Nouveau était en désamour complet."
Alexandre Wittamer
propriétaire

Ouvert aux visiteurs depuis peu, le bâtiment est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO et peut être visité, malgré la pandémie, sur rendez-vous... mais dépêchez-vous, les visites sont complètes jusqu'en avril !