DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La dernière radio indépendante de Hongrie cesse d'émettre

Access to the comments Discussion
Par Romain Mazenod
euronews_icons_loading
La dernière radio indépendante de Hongrie cesse d'émettre
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

La dernière radio indépendante de Hongrie cesse d'émettre. Klubradio a fermé dimanche à minuit.

La semaine dernière, un tribunal municipal a confirmé la décision du Conseil national des médias de mettre fin à la licence de Klubradio. Des infractions mineures aux lois en vigueur sont invoquées. La radio se serait acquitté de certaines obligations administratives avec retard. Par le passé, la radio a souvent émis des opinions critiques sur le gouvernement de Viktor Orban.

"Il y a trois autres chaînes de radio qui ont commis prétendument les même horribles péchés que nous dans la même période, rapporte Andras Arato, président de la société opératrice de la radio. Cependant, ils ont reçu l'extension de leur fréquence vraiment facilement. C'est pourquoi nous pensons que c'est une discrimination et le Conseil des médias a menti quand il a dit qu'il n'avait pas le droit d'étendre l'utilisation des fréquences."

A l'automne dernier, une offre a été proposée pour l'utilisation de la fréquence. Trois chaînes ont concouru dont Klubradio, étiquetée comme une radio d'opposition de gauche. Dans un premier temps, le Conseil des médias a exclu les deux autres candidats. Puis, en janvier, l'offre a été suspendue en raison d'un appel interjeté par un groupe de médias soutenu par le gouvernement populiste.

Les fidèles auditeurs se sont mobilisés et ont déjà rendu hommage à leur radio en déposant des fleurs.

"Nous nous réveillions tous les jours à 6 heures avec la voix de Klubradio et nous l'écoutions ensemble depuis notre lit" témoigne Gabor, un retraité.

L'émotion est palpable parmi les auditeurs. Tous disent leur déception voire leur désolation.

"J'espère que nous ne serons réduits au silence que pour une courte période, dit Mihaly Hardy, rédacteur en chef adjoint de Klubradio. Pendant ce temps, nos auditeurs recevront exactement le même produit et la même qualité sur Internet qu'auparavant. Et bien sûr, nous n'abandonnons pas le combat légal."

Depuis, le recours juridique de la radio a été rejeté. Tout est diffusé sur Internet avec bien sûr la possibilité d'écouter sur son téléphone mobile. Mais les audiences risquent bien de chuter de façon notable.

Journaliste • Romain Mazenod

Video editor • Romain Mazenod