DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Mario Draghi pour sauver l'Italie : crise sanitaire et financière pour le technocrate

euronews_icons_loading
Mario Draghi pour sauver l'Italie : crise sanitaire et financière pour le technocrate
Tous droits réservés  Alberto Pizzoli/AP
Taille du texte Aa Aa

Semaine décisive pour Mario Draghi qui se présentera mercredi devant le Sénat et jeudi devant la chambre des députés pour le vote de confiance qui, sauf surprise, donnera sa légitimité définitive à son gouvernement.

Selon un dernier sondage, 62 % des Italiens soutiennent ce technocrate discret qui a hérité du surnom de "Super Mario" pour son rôle dans la crise de la dette de la zone euro en 2012.

Mario Draghi a aujourd'hui 73 ans, et il a pour mandat de sortir l'Italie des crises politique et sanitaire.

L'ancien président de la Banque centrale européenne a prêté serment ce samedi alors que l'Italie a enregistré en 2020 un recul de son PIB de 8,9 %, un des pires score de la zone euro.

Mario Draghi a présenté un cabinet hétéroclite composé de responsables politiques allant du centre-gauche à l'extrême droite en passant par Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi.

L'ancien chef du gouvernement italien est aujourd'hui député européen et il dispose désormais de trois ministres au sein du gouvernement. Ce qui n'était pas arrivé depuis 2012.

Le cabinet de Mario Draghi devra présenter à Bruxelles d'ici avril un plan détaillé des dépenses et des réformes prévues pour espérer obtenir les quelques 200 milliards d'euros des fonds européens.

D'ici là, le nouveau gouvernement italien a pour mission d'accélérer la campagne de vaccination contre le Covid.

À ce jour, 1,2 millions d'Italiens ont été vaccinés contre le coronavirus qui a tué près de 100 000 personnes dans le pays.

Pour Mario Draghi les difficultés ne font que commencer.

L'économiste de 73 ans devra faire preuve d'une grande habilité politique pour gérer de front les deux crises sanitaire et financière alors que les partis politiques devraient s'agiter de plus en plus à mesure que s'approchent les prochaines élections prévues en 2023.