DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
AP

Les manifestations contre l'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko ont fait leur premier mort jeudi au Sénégal, où les autorités ont suspendu deux télévisions privées accusées d'attiser les violences et où des médias jugés proches du pouvoir par l'opposition ont été attaqués dans la soirée.

La présidence sénégalaise et les bâtiments officiels du centre de Dakar ont été placés sous haute protection vendredi. Ousmane Sonko a été reçu par un juge. Il est visé par une enquête pour viols.