This content is not available in your region

Grand Chelem de judo de Tashkent : l'Italien Christian Parlati remporte l'or

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Grand Chelem de judo de Tashkent : l'Italien Christian Parlati remporte l'or
Tous droits réservés  from Euronews video

En cette deuxième journée du Grand Chelem de judo de Tashkent, la capitale Ouzbèke, les poids moyens se sont livrés à d’impressionnants combats.

La femme du jour est la Japonaise Tashiro Miku, dans la catégorie des -63kg, qui a remporté tous ses combats dans la phase éliminatoire avec sa technique de projection fétiche : le Ko-soto-gari.

En finale, elle a remporté la médaille d'or grâce à un magnifique balayage du pied. Elle fait ainsi passer le nombre de médailles d'or de l'équipe japonaise à cinq, et remporte également son 5e titre du Grand Chelem. "Je suis très heureuse. J'ai été loin de la compétition pendant un an et mes émotions sont sorties spontanément. J'étais très anxieuse, car je n'avais pas participé à des compétition depuis des mois", a-t-elle expliqué à l'issue du combat.

L'homme du jour est l'Italien Christian Parlati, qui concourrait dans la catégorie des -81 kg. En demi-finale, il a battu le champion du monde de 2015, Takanori Nagase.

En finale , Christian Parlati a réussi à battre le favori local, l'Ouzbek Sharofiddin Boltaboev, marquant un waza-ari avec un O-uchi-gari bien exécute. L'Italien a ainsi remporté sa première médaille d'or sur le circuit mondial. "C'est vraiment une émotion particulière, parce que c'était une année sans public. Donc je suis vraiment heureux de l'ambiance ici, C'est tellement spécial", a déclaré l'Italien.

Chez les -73kg, le Mongol Tsogtbaatar Tsend-Ochir a remporté la finale, contre son adversaire, le Kazakh Zhansay Smagulov.

Dans la catégorie des -70kg, la victoire revient une nouvelle fois à une Japonaise. La double-championne du monde, Arai Chizuru, a montré toute sa force et son expérience, en remportant son combat contre la Croate Barbara Matic.

Enfin, les athlètes ouzbèkes ont fait vibré la foule de spectateurs locaux tout au long de la journée, avec des ippons spectaculaires. Le pays hôte a pour l'heure remporté quatre médailles, dont une de bronze pour la célèbre judokate Gulnoza Matniyazova.