DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Judo : le Belge Toma Nikiforov remporte une médaille d'or à Tachkent

euronews_icons_loading
Judo : le Belge Toma Nikiforov remporte une médaille d'or à Tachkent
Tous droits réservés  from Euronews video
Taille du texte Aa Aa

Que retenir de ce troisième et dernier jour au Grand Chelem de Tachkent, en Ouzbékistan ? Parmi les nombreux exploits des judokas auxquels ont assisté les spectateurs, figure celui du Belge Toma Nikiforov, qui a remporté sa toute première médaille d'or lors d'un Grand Chelem. Après des tours préliminaires prometteurs, le judoka affrontait le Bulgare Boris Georgiev dans la catégorie des moins de 100 kilos. Et il s'est imposé avec deux waza-ari - le deuxième à seulement une minute de la fin du combat. Une victoire qui a ému le Belge.

"Ma mère pleurait bien sûr, parce que je suis très proche de ma mère et ils savent que j'ai beaucoup souffert",a déclaré Toma Nikiforov après sa victoire. "Et ils sont juste vraiment encore plus heureux que moi, et je suis moi-même heureux de finalement rapporter une médaille à ma petite fille".

Dans la catégorie des moins de 78 kilos, dominée par les Français ces dernières années, c'est la Japonaise Mami Umeki qui s'est imposée face à la Croate Karla Prodan, remportant ainsi sa troisième médaille d'or en Grand Chelem.

Les Japonais en force

Dans la catégorie des plus de 78 kilos, la championne du monde japonaise Akira Sone, sélectionnée pour les Jeux Olympiques, a battu en finale la Brésilienne Beatriz Souza, 7ème mondiale. Signe que la pause liée à la pandémie ne l'aura pas affaiblie.

Les Japonais étaient décidément en forme ce dimanche. Dans la catégorie des plus de 100 kilos,Kokoro Kageura a marqué un incroyable waza-ari, avec à la clé une médaille d'or.

Enfin, dans la catégorie des moins de 90 kilos, une finale très serrée opposait l'Ouzbek Davlat Bobonov au Japonais Kenta Nagasawa. Et c'est un sutemi-waza qui a finalement offert à Kenta Nagasawa une médaille d'or - la quatrième de la journée pour les Japonais.

Cette troisième journée vient ainsi clore ce nouveau Grand Chelem de judo en Ouzbékistan, auxquels participaient en tout plus de 500 compétiteurs originaires de 71 pays. Prochaine étape : fin mars à Tbilissi, en Géorgie.