DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Birmanie : les manifestations toujours réprimées, le pape appelle à la paix

euronews_icons_loading
Manifestant mobilisé contre le coup d'Etat militaire - Rangoon (Birmanie), le 17/03/2021
Manifestant mobilisé contre le coup d'Etat militaire - Rangoon (Birmanie), le 17/03/2021   -   Tous droits réservés  STR/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

En Birmanie, les militants pro-démocratie continuent de dénoncer la prise du pouvoir par l'armée qui, elle, persiste dans la répression. Le pape a appelé à la fin des violences.

Aucun signe d'apaisement en Birmanie, au contraire. En témoigne les images en provenance de Rangoon.

Les militants pro-démocratie continuent de manifester en dépit de la répression sanglante menée par la junte.

Cela fait un mois et demi que ces manifestants dénoncent le coup d'Etat perpétré par l'armée.

"Je me mets aussi à genoux"

Ce mercredi, le pape s'est exprimé sur cette crise depuis le Vatican .

Faisant référence à une religieuse birmane qui s'était récemment agenouillée devant les soldats, François a indiqué que lui aussi "(se mettait) à genoux pour prier et dire stop à la violence".

Le dialogue doit prévaloir. Le sang ne résout rien.
Pape François

La Birmanie est le théâtre de manifestations quotidiennes depuis début février.

D'abord dans les villes, ce soulèvement populaire semble désormais toucher aussi les zones rurales.

En face, l'armée multiplie les arrestations et les actions violentes contre les manifestants.

D'après l'ONU, au moins 150 personnes ont été tuées dans ces violences, essentiellement des civils.