DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Tanzanie, une femme accède à la présidence

Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Tanzania's new president Samia Suluhu Hassan inspects the guard of honor
Tanzania's new president Samia Suluhu Hassan inspects the guard of honor   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Elle est la première Tanzanienne à prêter serment en tant que présidente, la deuxième femme du continent africain à devenir cheffe d'État… Samia Suluhu Hassan, 61 ans, succède à John Magufuli, décédé officiellement de problèmes cardiaques. Elle était sa vice-présidente et assumera le pouvoir jusqu'à la fin du mandat en 2025.

Succédant à un covido-sceptique dans un pays où sévit une vague de décès imputés à des « pneumonies » et où l'opposition dénonçait les dérives autoritaires du président, elle sera observée de près. Mais les Tanzaniennes ne sont pas peu fières de cette ascension.

« L'époque où les femmes étaient vues comme des êtres plus faibles est révolue, assure Ufo Tarimo, une vendeuse d'un marché de Dar es Salaam. Nous sommes compétentes et même plus que compétences, le monde verra les progrès du pays et l'importance de donner des responsabilités aux femmes. »

Samia Suluhu Hassan n'aura pour autant pas forcément les coudées franches, le clan de l'ex-président au sein du parti au pouvoir tenant les postes-clés du gouvernement et les rênes du renseignement.