DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Canal de Suez : les tentatives de renflouage du porte-conteneur difficiles et délicates

euronews_icons_loading
Photo du porte-conteneur Evergreen bloqué dans le Canal de Suez, 25 mars 2021
Photo du porte-conteneur Evergreen bloqué dans le Canal de Suez, 25 mars 2021   -   Tous droits réservés  Suez Canal Authority via AP
Taille du texte Aa Aa

Les efforts ont repris pour renflouer le porte-conteneur géant bloqué dans le Canal de Suez, une route vitale pour le transport de marchandises vers et depuis l'Europe. Des dragues sont utilisées pour enlever la vase qui se trouve sous le navire, tandis que des remorqueurs tentent de le dégager des rives sablonneuses de l'étroite voie navigable.

L'Autorité égyptienne du canal de Suez a indiqué ce matin que la navigation dans le canal a été "temporairement suspendue" jusqu'à la remise à flot du navire géant. Mercredi, le passage à une voie avait été transformé en deux voies pour les plus petits bateaux avait expliqué l'Autorité égyptienne du canal de Suez. Mais désormais, ce n'est plus possible, trop risqué.

Haizam Amirah Fernández, analyste de l'Institut royal Elcano de Madrid, explique qu'il faut être prudent :

"Comment déplacer un navire aussi massif sans causer de dommages à sa structure ? Ce serait catastrophique. Si cela se produit, alors le blocage pourrait durer plus longtemps. Une fuite ou d'autres choses pourraient endommager non seulement la structure mais aussi le canal. Pour l'instant, il s'agit donc d'attendre, de voir ce qui peut être fait. Les marées sont également importantes. Si la marée est basse comme ce matin, il sera plus difficile de le déplacer."

La société japonaise Shoei Kisen Kaisha propriétaire du porte-conteneur Ever Given qui porte aussi sur sa coque le nom "Evergreen" d'un armateur taïwanais a présenté ses excuses pour l'inquiétude générée par ce blocage, et précisé que l'incident n'a fait aucun blessé au sein de l'équipage et qu'aucune fuite de carburant n'a été détectée .

Le gouvernement japonais a également présenté ses excuses par la voix du secrétaire général du cabinet Katsunobu Kato :

"Nous continuerons à faire tout notre possible pour remettre rapidement à flot le navire. Nous nous excusons sincèrement d'avoir causé beaucoup de désagrément aux navires qui avaient prévu d'emprunter le canal de Suez."

L'incident entraîne des embouteillages massifs de navires et d'importants retards de livraison de pétrole et autres produits commerciaux.

13 navires du convoi nord en provenance de méditerranée ont été stoppés dans les zones d'attente.

Le porte-conteneur, un navire de plus 220 000 tonnes, qui se rendait à Rotterdam en provenance d'Asie, s'est échoué dans la nuit de mardi à mercredi, peu après son entrée dans le canal, non loin de la ville de Suez.