DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les partisans d'Alexeï Navalny, malade, arrêtés devant sa prison

euronews_icons_loading
Les partisans d'Alexeï Navalny, malade, arrêtés devant sa prison
Tous droits réservés  Pavel Golovkin/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Ils étaient venus demander des informations sur Alexeï Navalny : ses partisans, dont des médecins, ont été interpellés devant sa prison. Selon un média pro-Kremlin, il a été transféré lundi dans une unité médicale face à l'aggravation de son état de santé : le principal opposant à Vladimir Poutine se plaint d'une forte toux et de fièvre, en plus de douleurs au dos et aux jambes.

"Nous ne disposons pas de toutes les informations sur son état de santé. Le plus terrible, c'est cela, et la confusion et l'incertitude, explique Anastassia Vassilieva, sa médecin personnelle, juste avant son arrestation. Cela nous inquiète non seulement nous, ses médecins, mais aussi ses proches et tous ceux qui suivent ce qui lui arrive ici. Il est donc important d'obtenir des informations et de résoudre ce problème sans que la situation ne s'aggrave."

Dans un tweet, la secrétaire générale d'Amnesty International explique avoir écrit à Vladimir Poutine au sujet de l'arrestation arbitraire d'Aleksei Navalny et de la détérioration de son état de santé. Selon Agnès Callamard "il existe une réelle possibilité que la Russie le soumette à une mort lente." Elle réclame un accès immédiat à un médecin en qui il a confiance et sa libération.

Le principal opposant du Kremlin de 44 ans a annoncé mercredi sa grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention : il accuse la prison, réputée très dure, de lui refuser des soins et de le "torturer" par privation de sommeil. L'inquiétude grandit car ses co-détenus ont été hospitalisés pour une tuberculose.