DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les difficultés de la campagne européenne de vaccination face au Covid-19

Par Euronews
euronews_icons_loading
Les difficultés de la campagne européenne de vaccination face au Covid-19
Tous droits réservés  Virginia Mayo/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La campagne de vaccination européenne est au centre des critiques. Les lenteurs sont particulièrement pointées du doigt. Les livraisons de vaccins représentent le cœur du problème. "L’Union européenne n’a pas suffisamment investi dans les capacités de production de vaccin", analyse l’eurodéputé Peter Liese (PPE).

Mais tous les Etats membres ne sont pas au même stade de protection vaccinale. En matière de santé, la compétence relève des gouvernements nationaux et non pas des institutions. Malgré les problèmes d’approvisionnement rencontrés en Europe, l’Union a continué à envoyer des vaccins à travers le monde. Mais elle a souffert d’interdictions d’exportation décidées par certains partenaires comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

"Les autres pays vont d’abord penser à leurs citoyens et ensuite se tourner vers le monde", explique Peter Liese, "l’Union européenne a sous-estimé un peu cette question, le fait que d’autres pays ne coopèrent pas du tout". Le parlementaire allemand précise que les Etats-Unis de Joe Biden ont envoyé très peu de vaccins hors de leurs frontières quand l’UE transportaient des doses vers le monde.

Plusieurs Etats membres ont aussi connu un coup d’arrêt dans leur stratégie lorsqu’AstraZeneca a annoncé ne pas être en mesure de tenir livraisons prévues initialement. Une clause dans le contrat signé entre l’entreprise pharmaceutique et le Royaume-Uni oblige le fabricant à donner priorité à son client britannique.

"Rétrospectivement cela semble naïf voire insensé. Mais je pense que d’ici quatre mois lorsque l’Union européenne aura rattrapé le Royaume-Uni et aura plus ou moins vacciné l’ensemble de sa population (…) nous aurons une idée plus juste de la pertinence ou non de ce choix", estime le conseiller en affaires publiques Joshua Livestro.

L’Union européenne a raté ses objectifs de vaccination pour le 1er trimestre de l’année. Mais les institutions assurent qu’elles peuvent toujours parvenir à vacciner d’ici la fin de l’été 70% de la population adulte. 355 millions de doses sont attendues au cours des prochains mois.