DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Joie des Arméniens et colère des Turcs après la reconnaissance du génocide par Joe Biden

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Joie des Arméniens et colère des Turcs après la reconnaissance du génocide par Joe Biden
Tous droits réservés  Damian Dovarganes/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La joie des Américains d'origine arménienne à Los Angeles, après la reconnaissance du génocide arménien par le président Joe Biden. Des centaines de personnes s'étaient rassemblées à Montebello où se trouve un monument à la mémoire des victimes pour célébrer la journée annuelle du souvenir.

Joe Biden est le premier président américain à reconnaître le génocide arménien, c'était une promesse de campagne. Si son entourage a pris soin de souligner qu'il s'agissait d'"honorer les victimes, pas d'accabler qui que ce soit", l'annonce a provoqué la fureur de la Turquie qui a convoqué l'ambassadeur américain.

"C'est un jour important pour nous, explique cette Américaine d'origine arménienne. Je suis très émue. Cependant, il nous a fallu 104 ans pour en arriver là."

"Nous ne sommes pas d'accord avec la décision du président Joe Biden parce que ce n'est pas la sienne, ce n'est pas sa position, souligne un manifestant d'origine turque. Il n'est pas de son devoir de résoudre quelque chose qui s'est passé il y a 105 ans. "

Arméniens et Turcs irréconciliables sont sur les événements qui ont débuté en 1915.

La Turquie, issue du démantèlement de l'empire ottoman en 1920, reconnaît des massacres, mais elle nie toute intention génocidaire et affirme que ces morts faisaient partie des combats qui ont eu lieu pendant la Première Guerre mondiale.