This content is not available in your region

La Macédoine du Nord plaide pour la stabilité des Balkans

Access to the comments Discussion
Par Jack Parrock  & Euronews
euronews_icons_loading
La Macédoine du Nord plaide pour la stabilité des Balkans
Tous droits réservés  Boris Grdanoski/AP

Un changement des frontières dans les Balkans occidentaux serait une catastrophe selon le président de la Macédoine du Nord Stevo Pendarovsk. Plusieurs rapports à Bruxelles font état d’un document politique anonyme qui évoque une éventuelle sécession de la Bosnie-Herzégovine.

Selon le dirigeant macédonien une telle issue pourrait se révéler dangereuse tant cette question est sensible dans les Balkans. "C’est quelque chose que nous connaissons en Macédoine du Nord", explique-t-il. Les responsables européens assurent que ce document sur un éventuel changement des frontières est sans fondement et qu’il ne faut pas en tenir compte.

Une opposition culturelle devenue politique

En déplacement à Bruxelles, le président de la Macédoine du Nord espère convaincre les dirigeants de l’UE de lancer les négociations d’adhésion avec son pays. Le processus est actuellement bloqué par la Bulgarie. Une bataille culturelle est à l’origine de ce refus, à savoir si la langue macédonienne a pour origine le bulgare.

Pour Stevo Pendarovski "ces considérations sont déconnectées de la réalité, pourquoi ne pas parler des éventuels obstacles politiques sur notre chemin vers l’adhésion." Il évoque l’Etat de droit ou la corruption. Quel que soit le dossier, le dirigeant l’assure : "nous sommes prêts".

Le résultat des élections législatives en Bulgarie n’a pas encore permis de former un gouvernement mais Sofia pourrait revoir sa position à l’égard de Skopje. La Macédoine du Nord a déjà changé de nom afin de lever l’objection de la Grèce sur la voie de l’adhésion européenne.