EventsÉvènements
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La NASA perce un mystère des étoiles à neutrons

La NASA perce un mystère des étoiles à neutrons
Tous droits réservés NASA
Tous droits réservés NASA
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des chercheurs affirment connaître la taille de l'étoile à neutrons la plus massive connue. Deux études indépendantes ont donné à peu chose près le même résultat : environ 26 kilomètres de diamètre, un nombre qui défie les théories établies.

PUBLICITÉ

La science a désormais une bonne idée de la taille de l'étoile à neutrons la plus massive connue. Deux études indépendantes ont donné à peu chose près le même résultat : environ 26 kilomètres de diamètre, un nombre qui défie les théories établies.

Une étoile à neutrons est ce qui reste d'une étoile qui a explosé mais qui est trop légère pour créer un trou noir. Ce sont les astres les plus denses de l’Univers et leur composition est encore un mystère.

"Elles sont si denses qu'une cuillère à café de matériau d'étoile à neutrons pèserait autant que le mont Everest", résume Anna Watts, astrophysicienne à l'Université d'Amsterdam.

L'étoile à neutrons en question d'appelle J0740 et est située à des milliers d'années lumières de la terre. Elle a été découverte en 2019 et la NASA en sait désormais plus sur son profil.

D'après deux équipes indépendantes qui ont étudié les observations d'un télescope sensible au rayonnement X installé sur la station spatiale internationale, l'étoile J0740 mesure environ 26 kilomètres de diamètre, soit la taille de l'île de Manhattan. Or "par l’observation d’effets gravitationnels sur l’étoile compagnon, on savait depuis 2019 que sa masse est 2,1 fois celle du Soleil, soit proche de la limite supérieure théorique pour ce type d’astres", rappelle le magazine La Recherche.

Trou noir ou étoile à neutrons : pourquoi ?

Cette taille peut ainsi paraitre minuscule, mais les scientifiques pensaient qu'elle serait encore plus petite que cela. "Certains des modèles qui existaient affirmaient que ces étoiles pouvaient être très écrasées. Donc, elles qu'elles pouvaient être toutes petites, même si elles contenaient une énorme quantité de matière", rappelle Anna Watts.

Les chercheurs veulent maintenant comprendre pourquoi les étoiles plus lourdes forment des trous noirs et sous quel seuil elles se transforment en étoile à neutrons.

"C'est sujet vraiment brûlant à l'heure actuelle", selon la professeure d'astrophysique, qui explique que des chercheurs "découvrent des trous noirs de plus en plus petits. Nous essayons de déterminer la limite maximum des étoiles à neutrons. A un certain point, il y a une ligne, au-delà de laquelle quelque chose doit devenir un trou noir".

Un nouveau mystère cosmique à résoudre par une nouvelle découverte, qui sera, sans nul doute, bouleversée par de futures recherches.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le vaisseau Starship "perdu" lors de sa redescente sur Terre

Espace : trois Américains et un Russe arrivent sur l'ISS

Les Turcs accueillent en héros leur premier astronaute