PUBLICITÉ

Coup de pression pour les brasseurs en France

Un restaurateur parisien testant sa tireuse à bière le 7 mai 2021
Un restaurateur parisien testant sa tireuse à bière le 7 mai 2021 Tous droits réservés BERTRAND GUAY / AFP
Tous droits réservés BERTRAND GUAY / AFP
Par Vincent Coste avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Dans quelques jours, les Français vont pouvoir retourner en terrasse pour profiter d'une bonne bière, après des mois de fermeture des bars et des restaurants en raison du Covid-19. Pour répondre à cette attente, les brasseurs sont en train de remplir leurs fûts !

PUBLICITÉ

Le 19 mai, les restaurants et les bars vont pouvoir rouvrir leur terrasse. Mais encore faut-il que ces établissements puissent avoir quelque chose à offrir à leur clients.

Pour les brasseurs, l’heure est donc au “rush”. Il faut remettre en marche les machines à l'arrêt depuis plusieurs mois en raison de la pandémie de Covid-19.

"Ca fait plus de six mois qu'on n'a pas fait de mise en fût ici. On avait anticipé quand même le fait qu'on allait revendredes fûts début juin" nous explique Guillaume Roy, le cofondateur de la Brasserie Gallia. "Mais je pense qu'on sera surpris nous-même par la quantité de fûts qu'on va devoir produire dans les semaines à venir", ajoute-t-il.

En France, le marché est dominé par des groupes industriels comme Kronenbourg. Mais l’Hexagone compte aussi plusieurs milliers de petites brasseries artisanales comme Gallia, en région parisienne.

Crédit : Emmanuel Gillard, Projet Amertume

Pour Guillaume Roy, la réouverture des bars et restaurant est primordiale pour son entreprise. "Les cafés, hôtels et restaurants représentaient 80% de notre chiffre avant le début de la crise Covid en février 2020", témoigne-t-il ainsi. Avec ses associés, ils ont dû se tourner vers d'autres distributeurs pour pallier le manque à gagner.

"Cette année nous a forcé à aller beaucoup plus en grande distributionet sur de nouveaux réseaux type e-commerce", explique-t-il. Si le brasseur parisien se dit ravi d'avoir pu écouler sa production sur d'autres marchés, il a "quand même hâte que les bars rouvrent pour rétablir un peu l'équilibre de nos ventes entre les bars et les supermarchés".

Après les terrasses, les bars et restaurants pourront recevoir du public à l'intérieur de leur enseigne à partir du 9 juin.

Les Français consomment, en moyenne, chaque année 33 litres de bière selon les chiffres de Brewers of Europe, une association qui fédère des brasseurs présents dans 29 pays européens. En matière de consommation, la palme revient au Tchèques qui éclusent pas moins de 142 litres par an, toujours selon cette même source. Une dernière chose : n'oubliez pas de boire avec modération, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les brasseurs belges confrontés à une pénurie de bouteilles en verre

Boris Johnson savoure sa première bière en public depuis l'assouplissement des restrictions

Autriche : le parti de la bière met la pression à Vienne