DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : la France rejoint doucement l'Italie et l'Espagne sur la route du déconfinement

euronews_icons_loading
Covid-19 : la France rejoint doucement l'Italie et l'Espagne sur la route du déconfinement
Tous droits réservés  Filippo Ciappi/LaPresse/Filippo Ciappi
Taille du texte Aa Aa

Deux petits pas en avant vers le déconfinement en France. C'est le retour à l'école pour les collégiens, en demi-groupe à partir de la 4e si votre département fait partie des 15 les plus touchés par le Covid-19.

Ces départements sont les suivants : la Sarthe, le Nord, les Yvelines, la Seine-et-Marne, Paris, les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne, l'Oise, la Seine-Saint-Denis, l'Essonne, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, la Loire et l'Aisne.

La demi-jauge est la règle pour tous les lycées.

Et c'est aussi le jour J pour la levée de l'interdiction de parcourir plus de 10 km depuis son domicile.

Les taux de contamination restent élevés, autour de 26 000, mais ils auraient atteint un plateau selon le gouvernement, qui a annoncé son plan de déconfinement en quatre étapes la semaine dernière.

En Italie, après des mois de fermeture forcée, les cafés de Venise ont rouvert leurs portes ce weekend, la ville vient d'être classée en zone jaune à faible risque.

Une grande partie du pays bénéficie désormais d'un assouplissement des restrictions. Le couvre-feu est maintenu de 22 heures à 5 heures du matin. Les établissements scolaires ont rouvert aussi bien dans les zones jaunes qu'orange. Les bars et restaurants disposant de terrasses ont de nouveau donc pu accueillir des clients. Les cinémas, musées, théâtres et salles de concerts ont enfin rouvrir leurs portes avec un maximum de 500 spectateurs dans les salles fermées et 1 000 personnes à l'air libre.

Mais six régions italiennes restent soumises à des mesures strictes, ainsi que la petite communauté de Bella Farnia, dans le centre de l'Italie, qui vient d'être déclarée zone rouge après que 80 personnes ont été testées positives au Covid-19.

En Espagne, c'est le retour de la corrida à Madrid. Le taux d'occupation de l'arène a été limité à 40 %, ce qui signifie que 6 000 fans au maximum pouvaient y assister. Ils avaient des sièges assignés et devaient porter des masques bien sûr.

"Je viens ici depuis que j'ai 10 ans, c'est quelque chose d'incroyable. Depuis l'année dernière, "quand la pandémie de coronavirus a frappé), c'est très difficile. J'espère que d'ici un an, nous pourrons remplir à 100% ces arènes" explique Andres de la Joya.

Le gouvernement espagnol ne prolongera pas l'état d'urgence sanitaire au-delà du 9 mai 2021. Une plus grande mobilité est ainsi attendue entre les communautés autonomes, ainsi qu'un redémarrage des voyages nationaux. Le couvre-feu est maintenu chaque soir à partir de 22h, selon les régions.

Aux Pays-Bas, malgré l'assouplissement des restrictions, des manifestations ont eu lieu contre la gestion de la pandémie par le gouvernement.

Un millier de personnes ont défilé. "Une marche de la liberté ", appelant à une levée immédiate des mesures sanitaires qui, selon eux, vont à l'encontre de la démocratie.

Sources additionnelles • AP, AFP