DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Conflit Israël-Gaza : désaccord au Conseil de sécurité de l'ONU

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Conflit Israël-Gaza : désaccord au Conseil de sécurité de l'ONU
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Une 3ème réunion d'urgence du conseil de sécurité de l'ONU sur le Proche-Orient s'est tenue ce dimanche, sans déboucher sur une déclaration commune. Le patron des Nations Unies a pourtant insisté sur l'urgence d'un cessez-le-feu.

Nouvel échec de la diplomatie onusienne dans le dossier du Proche-Orient. Les membres du conseil de sécurité étaient réunis ce dimanche pour une session d'urgence. Mais ils n'ont trouvé aucun terrain d'entente, même pour une déclaration commune. Et ce en dépit des appels du patron de l'ONU.

Ce cycle insensé d'effusion de sang, de terreur et de destruction doit cesser immédiatement.
Toutes les parties doivent respecter le droit international et les lois internationales relatives aux droits de l'homme.
Le statu quo sur les lieux saints doit être maintenu et respecté.
António Guterres
Secrétaire général de l'ONU

Côté palestinien, c'est le ministre des Affaires étrangères qui s'est exprimé en personne.

Riyad Al-Maliki a accusé Israël d'être à l'origine du conflit, parlant d'une "agression" des lieux saints.

Et de dénoncer des "crimes de guerre" perpétrés, selon lui, par les forces israéliennes.

Monsieur le Président, il n'y a pas de mots pour décrire les horreurs que notre peuple endure. Omar Hadidi est un bébé né il y a seulement 5 mois. Il devra maintenant vivre sans sa mère et ses frères Oussama, 6 ans, Abdul-Rahman, 8 ans et Suhaib, 14 ans, tous tués par une frappe aérienne israélienne.
Riyad Al-Maliki
Ministre palestinien des Affaires étrangères

Côté israélien, c'est l'ambassadeur à l'ONU qui a pris la parole lors de cette session virtuelle.

Gilad Erdan a rejeté la responsabilité de l'origine du conflit sur le Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

Voici Nadine Awad, une jeune fille de seize ans, citoyenne arabe d'Israël, elle étudiait la chimie et la biologie, elle rêvait de changer le monde, elle a été assassinée mercredi dernier par le groupe terroriste du jihad radical Hamas. Une roquette du Hamas s'est abattue sur sa maison dans le centre d'Israël, la tuant ainsi que son père.
Gilad Erdan
Ambassadeur israélien à l'ONU

Cette réunion du Conseil de sécurité était la troisième en une semaine. Avec à chaque fois, le même résultat : pas de déclaration conjointe.

Selon les dires de diplomates, le blocage vient des Etats-Unis, allié traditionnel d'Israël.