DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Face au "dôme de fer", le Hamas semble miser sur une stratégie d'usure

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le "dôme de fer" tente d'intercepter des roquettes palestiniennes, le 13 mai 2021, à Sderot, Israël
Le "dôme de fer" tente d'intercepter des roquettes palestiniennes, le 13 mai 2021, à Sderot, Israël   -   Tous droits réservés  Ariel Schalit/Copyright 2021The Associated Press All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'est le système qui vise à protéger le territoire israélien. Le "dôme de fer", mis en service en 2011, est un bouclier anti-missile déployé aux frontières de Gaza, du Liban et de la Syrie. Développé par la société israélienne Rafael, il peut intercepter des missiles ou des drones.

Plusieurs éléments composent le dôme de fer. Une fois la roquette lancée, un radar la détecte, la suit et analyse sa trajectoire pour déterminer si des zones habitées sont menacées.

En cas de danger, des plateformes sont lancées pour intercepter le missile, qui peut toujours faire des dégâts dans sa chute.

Selon l'armée israélienne, le "dôme de fer" avait plutôt bien fonctionné en 2014 face aux tirs du Hamas, mais le groupe islamiste a changé de stratégie cette année, en lançant plusieurs centaines de roquettes simultanément pour saturer le système anti-missile. Un changement tactique qui interroge sur les capacités et les stocks du mouvement palestinien.

Les données officielles parlent d'une efficacité de 80%, mais des études évoquent plutôt 40% d'interception. Une efficacité relative qui pourrait expliquer l'intensification des bombardements israéliens sur Gaza, pour tenter de stopper définitivement les capacités du Hamas.