EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Bélarus : un opposant arrêté en vol, pour l'interpeller un Mig-29 a intercepté un avion de ligne

Roman Protassevitch, août 2020 (Euronewns)
Roman Protassevitch, août 2020 (Euronewns) Tous droits réservés Roman Protassevitch, août 2020 (Euronewns)
Tous droits réservés Roman Protassevitch, août 2020 (Euronewns)
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sous le prétexte d'une alerte à la bombe, le Bélarus a intercepté un avion de ligne et l'a forcé à se poser pour interpeller Roman Protassevitch, un opposant de 26 ans.

PUBLICITÉ

L'opposant bélarus Roman Protassevitch a été interpellé par les forces de sécurité de son pays alors qu'il était à bord d'un avion ligne en provenance d'Athènes qui volait vers Vilnius en Lituanie.

Roman Protassevitch est un opposant du président Alexandre Loukachenko. Sous le prétexte d'une alerte à la bombe, Minsk a envoyé un avion de chasse pour forcer l'appareil à se poser.

En début de soirée, l'appareil a finalement pu reprendre son vol à destination de la Lituanie, mais sans Roman Protassevitch, resté dans la capitale bélarusse.

La figure de l'opposition Svetlana Tikhanovskaya a dénoncé sur Twitter une manœuvre dangereuse et assure que le jeune homme encourt au Bélarus la peine de mort.

"Le temps des déclarations est terminé. De toute évidence, les Biélorusses attendent des actions décisives et l'aide de la communauté internationale. Désormais, personne n'est assuré d'être en sécurité lorsqu'il survole le Bélarus" a déclaré l'opposante en exil.

"Le détournement par les autorités biélorusses d'un vol de @Ryanair est inacceptable. Une réponse ferme et unie des Européens est indispensable", a déclaré le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian sur Twitter. La France a annoncé qu'elle allait convoquer l'ambassadeur du Bélarus au ministère des Affaires étrangères.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a qualifié d'"acte de terrorisme d'Etat" l'arrestation dimanche de l'opposant bélarusse Roman Protassevitch après que son vol a été forcé d'atterrir à Minsk par un avion de chasse du Bélarus.

"C'est totalement inadmissible. Nous tenons le gouvernement du Bélarus pour responsable de la sécurité de tous les passagers et de l'appareil", a réagi sur Twitter le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell.

La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, a évoqué un "acte profondément inacceptable". Charles Michel, le président du Conseil, s'est dit profondément inquiet, et souhaite une enquête de l’Organisation de l'aviation civile internationale. Pour Donald Tusk enfin, le président Alexandre Loukachenko est devenu "une menace pour la sécurité internationale".

L'affaire sera évoquée lors du sommet de l'Union européenne lundi, où les 27 discuterons de possibles sanctions immédiates contre le pays.

Roman Protassevitch a 26 ans. C'est un ancien collaborateur de la chaîne d'opposition biélorusse Nexta, un média qui a joué un rôle important dans le mouvement de contestation qui s'est progressivement essoufflé après les vagues de d'arrestations et les condamnations à de lourdes peines de prison.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un prisonnier politique bélarusse meurt d'une pneumonie faute de soins médicaux

Sacha Filipenko, écrivain dissident biélorusse : "On lutte contre deux dictatures"

258 millions de personnes ont eu besoin d'une aide alimentaire d'urgence en 2022