DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espionnage des Européens par la NSA : le rôle obscur du Danemark

euronews_icons_loading
Espionnage des Européens par la NSA : le rôle obscur du Danemark
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Quatre pays européens demandent des explications au Danemark, accusé d'avoir aidé la NSA, le renseignement américain, à espionner des personnalités, dont Angela Merkel.

La Suède et la Norvège outrées

L'affaire, divulguée par la télévision publique danoise (DR), fait écho aux révélations faites il y a quelques années par le lanceur d'alerte Edward Snowden.

Scandalisée, la Suède, qui aurait notamment été la cible de cet espionnage, a demandé au Danemark des éclaircissements par la voie de son ministre de la Défense, Peter Hultqvist : "J'ai spécifiquement demandé des informations concernant les intérêts suédois, les entreprises et les citoyens. Nous aurions aimé obtenir des informations complètes et avoir toutes les cartes sur table dans cette affaire."

La Norvège aurait également été visée par cet espionnage présumé. Pour le leader du Parti socialiste de gauche, Audun Lysbakken, c'est tout simplement inacceptable : "Si cela est vrai, alors il s'agit d'un abus de confiance profondément grave et inquiétant".

Si cela est vrai, alors il s'agit d'un abus de confiance profondément grave et inquiétant.
Audun Lysbakken
Leader du Parti socialiste de gauche

Pour Paris, des "faits extrêmement graves"

Les deux autres pays ciblés seraient la France et l'Allemagne. Paris a évoqué des faits "extrêmement graves", tandis que Berlin a demandé des éclaircissements : "J'ai été rassuré par le fait que le Danemark, le gouvernement danois, le ministre de la Défense, ont fait savoir très clairement ce qu'ils pensent de ces choses. À cet égard, je vois une bonne base pour établir de bonnes relations en vue de clarifier les faits."

Interrogé par Euronews, Niels Fastrup, l'un des journalistes d'investigation derrière l'enquête de la télévision publique danoise, estime que l'Allemagne va rester mesurée dans ces critiques pour ne pas réveiller certains scandales du passé : "Les Allemands pourraient être un peu hésitants à critiquer parce qu'ils ont eu aussi un scandale de ce type il y a quelques années avec l'agence du renseignement militaire allemand qui était également impliquée dans l'espionnage d'autres partenaires de l'UE."

Les Allemands pourraient être un peu hésitants à critiquer parce qu'ils ont eu aussi un scandale de ce type il y a quelques années avec l'agence du renseignement militaire allemand.
Niels Fastrup
Journaliste d'investigation

Surveillance sur téléphone et Internet

Selon l'enquête de la télévision danoise, Washington s'est servi au moins jusqu'en 2014 du réseau de câbles sous-marins danois pour écouter des personnalités. La NSA a pu accéder aux SMS, aux appels téléphoniques et aux recherches et communications sur Internet. La question est de savoir si le gouvernement danois était au courant de ces agissements.