100 ans après le massacre de Tulsa, les descendants des victimes réclameront réparation à Joe Biden

Images d'archives du massacre de Tulsa
Images d'archives du massacre de Tulsa Tous droits réservés AFP
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Hugues, Viola, étaient des tout petits enfants, il y a 100 ans. Ils ont survécu à l'un des pires massacres de l'histoire raciale des Etats-Unis : le quartier noir et prospère de Tulsa, brûlé par des blancs en 1921. Les descendants des 300 victimes demanderont des réparations financières à Joe Biden.

PUBLICITÉ

Hugues, Viola, étaient des tout petits enfants, il y a 100 ans. Ils ont survécu à l'un des pires massacres de l'histoire raciale des Etats-Unis : le quartier noir et prospère de Tulsa, pillé et brûlé par des blancs en 1921. Les descendants des victimes demanderont des réparations financières à Joe Biden. Le président assistera aux commémorations ce mardi.

"Le sang ne peut pas se reposer, a déclaré le révérend William Barber, de la Greenleaf Christian Church, en Caroline du Nord. Vous ne pouvez pas couvrir le sang en essayant de faire un événement touristique d'une tragédie. Vous ne pouvez pas dissimuler le sang en parlant de réconciliation alors qu'il n'y a pas eu de conciliation. Tulsa a été un événement parmi des dizaines."

Ce 31 mai 1921, des hommes noirs venus défendre un jeune Afro-Américain accusé d'avoir agressé une femme blanche se retrouvent face à des centaines de manifestants blancs.

Le lendemain, des Blancs dévastent leur quartier, surnommé "Black Wall Street", exemple de réussite économique. Jusqu'à 300 Afro-Américains ont perdu la vie, et près de 10.000 se sont retrouvés sans abri.

La police, qui n'avait pas essayé d'arrêter la tuerie, avait même armé certains émeutiers, selon le rapport d'une commission d'enquête.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Joe Biden qualifie Donald Trump de "menace" pour la démocratie américaine

Bruce Springsteen annule ses concerts en 2023 à cause d'un ulcère à l'estomac

États-Unis : Compte à rebours pour éviter un "shutdown"