DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sri Lanka : désastre écologique après un long incendie à bord d'un cargo

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux avec AFP
euronews_icons_loading
le littoral du Sri Lanka souillé par la cargaison chimique du porte-conteneur MV X-Press Pearl
le littoral du Sri Lanka souillé par la cargaison chimique du porte-conteneur MV X-Press Pearl   -   Tous droits réservés  Eranga Jayawardena/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Une enquête tente de faire la lumière sur l'une des pires pollutions marines de l'histoire du Sri Lanka alors que le feu est éteint à bord du cargo MV X-Press.

L'incendie à bord d'un cargo en perdition depuis treize jours au large du Sri Lanka a été éteint grâce à une opération internationale, a indiqué la marine de ce pays.

Des experts de la société danoise de sauvetages en mer SMIT sont montés à bord du MV X-Press Pearl et ont par ailleurs fait état d'un niveau d'eau élevé dans la salle des machines, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la marine sri-lankaise Indika de Silva

Les dommages qui n'ont pas encore été pleinement évalués sont colossaux sur l'environnement. Pour l'heure, trois membres d'équipages ont été entendus dans le cadre de l'enquête criminelle. Deux sont russes le capitaine et le chef mécanicien, le troisième est indien.

Selon l'Autorité de protection de l'environnement marin du Sri Lanka, le capitaine du navire a remarqué une fuite d'acide nitrique dés le 11 mai, avant que le bateau ne pénètre dans les eaux sri-lankaises.

Immatriculé à Singapour, le MV X-Press Pearl transportait notamment 25 tonnes d'acide nitrique, de matières plastiques, de soude caustique, de lubrifiants et autres produits chimiques. Une grande partie de la cargaison a été détruite. Huit conteneurs sont tombés dans l'Océan indien. La pêche a dû être interdite dans une zone de 80km.

Le propriétaire du bateau, X-Press Feeders, affirme que la coque est intacte et que ses réservoirs de carburants ne sont pas touchés, alors qu'une marée noire est également redoutée.

Le MV X-Press Pearl, qui n'avait que trois mois, faisait route en provenance de l'Etat indien du Gujarat, vers Colombo lorsque l'incendie s'est déclaré. Il était déjà passé par le Qatar et Dubaï et devait se rendre en Malaisie puis à Singapour après l'escale prévue à Colombo.