DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Russie va quitter le traité international "Ciel ouvert"

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
La Russie va quitter le traité international "Ciel ouvert"
Tous droits réservés  Chris Machian/Omaha World-Herald
Taille du texte Aa Aa

Le ciel russe ne sera désormais plus en libre accès. La Douma s'est prononcée à l'unanimité ce mercredi pour la sortie de la Russie du traité international "Ciel ouvert", il permet le contrôle des mouvements militaires et des installations stratégiques des pays signataires.

Moscou emboîte ainsi le pas aux Etats-Unis qui ont quitté le traité sous la présidence Trump.

Les autorités russes avaient assuré "laisser la porte ouverte" à un retour aux dispositions du traité si Washington en faisait de même.

"Politiquement, je pense qu'il s'agit d'un signal important indiquant qu'un autre pilier du système de sécurité européen de l'après-guerre froide est en train d'être supprimé. Cependant, pour être honnête, sur le plan opérationnel, les États-Unis et la Russie disposent de suffisamment de capacités satellitaires pour être en mesure de surveiller les mouvements et les positions militaires de l'autre partie." expliqueFabrice Pothier, directeur de la stratégie à Rasmussen Global.

Le traité "Ciel ouvert" est entré en vigueur en 2002 avec à l'origine 35 pays signataires. Il donne à chacun le droit d'effectuer des vols d'observation au-dessus du territoire des autres parties signataires en échange de l'obligation d'accepter de tels vols au-dessus du sien.

Le projet de loi doit désormais être validé par le législateur avant d'être promulgué par Vladimir Poutine.