DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Acropole d'Athènes : la passerelle en béton qui crée la controverse

euronews_icons_loading
Acropole d'Athènes : la passerelle en béton qui crée la controverse
Tous droits réservés  Louisa Gouliamaki/AP Photo
Taille du texte Aa Aa

C'est l'un des monuments les plus visités dans le monde. Classée au patrimoine mondial de l'Unesco, l'Acropole d'Athènes est aujourd'hui au centre des critiques. En cause, une passerelle en béton qui n'est pas du goût de tout le monde. Pour cette rénovation, le gouvernement a choisi d'installer ce chemin pour permettre l'accès des personnes handicapées.

"Nous pensons que l'Acropole, avec tout le symbole et les valeurs qu'elle porte, doit être accessible aux personnes à mobilité réduite", s'est défendue Lina Mendoni, ministre de la Culture et des Sports.

La passerelle en béton a vivement été critiquée par certains archéologues et par l'opposition de gauche qui soutiennent que ces travaux ont été réalisés sans les soins nécessaires à la sauvegarde du monument.

"Toute intervention dans un monument crée des problèmes esthétiques, reconnait Emmanouil Korres, architecte de la restauration de l'Acropole. Il n'y a pas de restauration sans problèmes esthétiques".

La construction de la passerelle s'inscrit dans un ensemble des travaux de rénovation de l'Acropole, comprenant également un éclairage nocturne, la mise en place d'un ascenseur pour handicapés et un meilleur drainage.

Financés par la Fondation Onassis, les travaux ont coûté environ 1,5 milliard d'euros.