DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Attaque d'une famille musulmane au Canada : Justin Trudeau dénonce un acte terroriste

euronews_icons_loading
Attaque d'une famille musulmane au Canada : Justin Trudeau dénonce un acte terroriste
Tous droits réservés  Nathan Denette/AP
Taille du texte Aa Aa

Dans un pays réputé tolérant et ouvert, la mort de quatre membres d'une famille musulmane délibérément fauchés par un conducteur secoue le Canada. Ce drame a provoqué colère et émotion, une veillée funèbre est prévue ce mardi soir en présence du Premier ministre. "Cette tuerie n'est pas un accident" a souligné Justin Trudeau qui dénonce une attaque terroriste motivée je cite par la haine."

"Je veux que tous les Canadiens sachent que nous sommes tous affaiblis lorsque l'un d'entre nous est pris pour cible. Nous devons nous lever, rejeter le racisme et la terreur et travailler ensemble pour embrasser ce qui fait la force de notre pays, notre diversité" a indiqué Justin Trudeau, Premier ministre canadien.

Le Premier ministre a rappelé que le Canada avait connu ces dernières années, et notamment depuis la fusillade de la mosquée de Québec qui avait fait six morts en 2017, une hausse "des actes de haine et de racisme" qui ont écorné son image d'ouverture et de tolérance envers les minorités, sexuelles ou raciales.

Il a notamment promis de renforcer la lutte contre la haine en ligne, de mieux protéger les lieux de cultes ou de traquer les groupes racistes d'extrême droite, comme le gouvernement l'avait fait en début d'année en ajoutant l'organisation des "Proud Boys", groupe "néofasciste", à sa liste des entités terroristes interdites au Canada

L'auteur de l'attaque, arrêté peu après les faits qui se sont déroulés à London, avait foncé dimanche soir sur une famille qui attendait de traverser à un carrefour. L'homme, âgé de 20 ans doit comparaître devant un juge jeudi. Il a été inculpé de meurtres avec préméditation et plusieurs dirigeants de la communauté musulmane appelle la justice à qualifier cet acte de terrorisme.

L'attaque a coûté la vie à trois générations de la famille Afzaal, originaire du Pakistan: Madiha, 44 ans, étudiante doctorante dans le domaine de l'environnement, son mari Salman, 46 ans, leur fille Yumna, 15 ans, et la grand-mère, âgée de 74 ans, selon un communiqué de la famille. Le fils du couple, âgé de neuf ans, a été grièvement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger.

Elle a également ravivé le souvenir douloureux d'une fusillade de masse dans une mosquée de Québec en janvier 2017, considérée comme l'une des pires attaques du genre dans un pays occidental, avant celle de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en 2019.