DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Championnats du monde de Judo : les Japonais dominent chez les poids lourds

Par Euronews
euronews_icons_loading
Championnats du monde de Judo : les Japonais dominent chez les poids lourds
Tous droits réservés  International Judo Federation
Taille du texte Aa Aa

Une semaine après le début des championnats du monde de judo dans la capitale hongroise, c'était au tour des poids lourds de s'affronter sur le tatami.

Le Japonais Kageura Kokoro s'est battu dans l'espoir de remporter la médaille d'or dans la catégorie des plus de 100kg, alors que le Japon n'a pas obtenu ce titre depuis 2003. Premier judoka ayant réussi à battre le Français Teddy Rinner en près d''une décennie (en février dernier), Kageura Kokoro s'est hissé sans mal jusqu'à la finale.

Il y a affronté le Russe Tamerlan Bashaev. Lanceur explosif lui aussi, Bashaev participait à sa première finale de Championnats du Monde, après avoir battu le jeune et coriace judoka géorgien Gela Zaalashvili.

Lors de la finale, Kageura a a finalement marqué un waza-ari décisif, qui lui a permis de remporter la victoire et d'offrir le titre mondial au Japon. Il a tenu à rendre hommage au judoka Inoue Kōsei, qui a interrompu sa carrière en 2008 pour devenir sélectionneur de l'équipe nationale du Japon : "_ Inoue Kōsei n'a pas pu gagner l'or lors de ses derniers championnats du monde dans cette catégorie, alors j'ai gagné cet or pour lui, et je suis très heureux_".

Chez les plus de 78kg, la finale était entièrement japonaise, avec tout d'abord Tomita Wakaba, qui a réalisé un parcours sans faute, effectuant des projections dans le plus pur esprit du judo japonais.

En finale a affronté sa compatriote, Asahina Sarah, déjà double championne du monde à seulement 24 ans. Asahina était elle aussi en grande forme, prouvant qu'elle avait cette fois encore toutes ses chances de remporter l'or.

Avec deux judokates de niveau similaire, la finale était très serrée mais Asahina a fini par l'emporter, après que sa compatriote Tomita a reçu une troisième pénalité. Les deux femmes ont toutefois fait preuve d'une grande fraternité, quand Asahina a porté son adversaire sur son dos, alors que celle-ci s'était blessée sur le tatami.

La Japonaise a reçu son troisième titre mondial : "Je suis très contente, et je suis soulagée de retrouver un écusson rouge dans mon dos", a-t-elle déclarée après la remise de médaille.

L'autre moment fort de la journée était l'incroyable ippon réalisé par l'Ukrainien Yakiv Khammo, qui lui a permis de remporter la médaille de bronze. Cette septième journée de compétition marquait la fin des épreuves individuelles. Dimanche, ce sera au tour de la compétition par équipe mixte